Une Blanche-Neige déconseillée aux moins de 16 ans

ThéâtreLa troupe théâtrale de Froideville a choisi de jouer cette année une pièce sulfureuse.

Blanche-Neige comme vous ne l’avez jamais vue.

Blanche-Neige comme vous ne l’avez jamais vue. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La température va grimper de plusieurs degrés ces prochains jours dans la grande salle de Froideville. Pas parce que le concierge aura mal réglé le chauffage, mais parce que la troupe théâtrale l’Espérance y interprétera «Elle voit des nains partout». Une version sulfureuse du conte, écrite en 1975 par l’auteur et acteur Philippe Bruneau (1938–2012), un habitué des émissions de Stéphane Collaro dans les années 80. De quoi inciter la troupe à inscrire un «+16» tout à fait inhabituel sur ses affiches.

«C’est surtout pour éviter des histoires», confie Catherine Tencalla, la metteure en scène et actrice jouant le rôle de la méchante reine «puisque personne ne voulait le faire».

Tombée par hasard sur cette pièce en surfant sur YouTube, elle a été séduite par le côté deuxième degré. «Et quand j’en ai parlé à un autre membre de la troupe, il m’a dit: génial, ça fait vingt ans que j’ai envie de la monter, mais je n’ai jamais trouvé une actrice qui soit partante!»

La réticence était compréhensible, puisque bien qu’écrite en alexandrins, cette pièce de boulevard recèle un certain nombre d’expressions salaces. Elle oblige aussi les comédiens à payer de leur personne, certains instants étant très explicites, même sans être dénudés. Véronique Forney a toutefois accepté le défi de jouer cette Blanche-Neige obsédée sexuelle: «C’est quand même hyperrigolo à jouer et j’adore le côté irrévérencieux. J’ai donc rapidement d’abord dit oui, puis j’ai réalisé que je risquais de jouer devant ma maman ou ma belle-famille (rires). Au moins, je n’habite pas dans le village!»

Plus que de la gêne, les premières répétitions ont offert de beaux fous rires à la petite troupe de sept comédiennes et comédiens jouant seize personnages. «Comme il y a une superambiance entre nous, ça nous a bien aidés à gérer les scènes délicates», explique la metteure en scène, qui a choisi de privilégier les costumes aux décors. C’est ainsi que Blanche-Neige a retrouvé sa célèbre jupe jaune, en version largement remontée au-dessus des genoux toutefois.


«Elle voit des nains partout»
Les 22, 23, 28, 29 et 30 novembre à 20h30
Le 24 novembre à 17h30
Grande salle de Froideville
Déconseillé aux moins de 16 ans
Infos et réservations sur www.aglagla.ch

Créé: 21.11.2019, 22h15

Articles en relation

Sortir ce week-end: le choix de la rédaction

Loisirs Découvrez les manifestations du week-end choisies par nos journalistes. Plus...

Le Musée historique passe en mode loisirs

Exposition Pour sa deuxième exposition temporaire, l’institution lausannoise voyage dans un temps libre de toutes contraintes. Plus...

Le Théâtre 2.21 monte le son de la jeunesse

Concert La salle lausannoise organise La Rencontre musicale et présente de jeunes musiciens. Plus...

Philippe Saire invoque les anges

Scène Le chorégraphe lausannois monte sa première pièce de théâtre, «Angels in America», à l’Arsenic. Interview. Plus...

La ruche helvète bourdonne à Vidy

Théâtre Maya Bösch crée «Pièces de guerre en Suisse» d'Antoinette Rychner. À découvrir jusqu'au 22 novembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.