Passer au contenu principal

Le bon marché met à mal le business de la réparation

Des spécialistes de la remise en état tirent la langue alors que la tendance au prêt-à-jeter dans l’électroménager et l’électronique s’accentue. Lausanne tente de la combattre.

Le réparateur d’objets La Bonne Combine a plus de 30 ans. Son patron, Dragan Ivanovic, évoque des temps difficiles.
Le réparateur d’objets La Bonne Combine a plus de 30 ans. Son patron, Dragan Ivanovic, évoque des temps difficiles.
Philippe Maeder

Pourquoi faire réparer son fer à repasser ou son aspirateur quand on peut en acheter un flambant neuf pour quelques dizaines de francs de plus? C’est la réflexion que se font de nombreux consommateurs lorsqu’un appareil électronique ou électroménager a rendu l’âme. Dans la région lausannoise, des spécialistes de la remise en état en font les frais.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.