Le bus rapide se fera pas à pas avec plus d’un an de retard

Transports publicsFace aux résistances, le chantier de la ligne de BHNS entre Crissier et Lutry commencera au plus tôt à l’Ouest fin 2019 et à l’Est en 2020.

Les bus à double articulation commandés par les TL attendront 2022 au plus tôt pour desservir les lignes rapides du BHNS. En attendant, ils  circuleront sur la ligne 9 dès fin 2020.

Les bus à double articulation commandés par les TL attendront 2022 au plus tôt pour desservir les lignes rapides du BHNS. En attendant, ils circuleront sur la ligne 9 dès fin 2020. Image: Jean-Bernard Sieber

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À la fin de l’été 2017, un projet phare des Transports publics lausannois connaissait un joli coup d’accélérateur. En août, les TL testaient sur leur réseau une nouvelle génération de bus, plus grands, car dotés d’une double articulation, et pouvant accueillir jusqu’à 150 passagers. Quelques semaines plus tard, trois communes de l’Ouest lausannois mettaient à l’enquête les premiers aménagements pour la création d’une ligne de bus rapide entre Lutry et Crissier: le BHNS, pour «bus à haut niveau de service».

Cette semaine, soit plus d’une année plus tard, les TL ont fait mine de passer les vitesses en annonçant la commande de douze de ces superbus. À terme, ils circuleront avec la priorité sur tous les autres véhicules sur la future ligne express, réaménagée avec une chaussée élargie, de nouveaux ronds-points et par endroits une voie réservée au bus. Mais au fait, où en est le projet?

Longues négociations

La quinzaine d’oppositions récoltées par la mise à l’enquête en 2017 a sérieusement ralenti la cadence. Si bien que les municipalités de Prilly, Crissier et Renens n’ont toujours pas demandé les crédits de construction, qui se montent à 37,2 millions de francs répartis entre les trois communes. «Un préavis commun est en préparation. Il devrait être présenté entre avril et juin prochain», promet le syndic de Crissier, Stéphane Rezso. Dans le calendrier initial, cette étape était annoncée pour le début de l’année dernière déjà, permettant au chantier de commencer à l’été 2018 pour une durée de deux ans. Aujourd’hui, si tout va bien, les travaux pourraient démarrer avec un an de retard, soit fin 2019, pour s’achever fin 2021.

«Nous avons consacré beaucoup de temps à conclure des conventions avec des propriétaires de terrains touchés par le projet», justifie Stéphane Rezso. «Nous n’avons pas cherché à bousculer les gens», explique quant à elle Tinetta Maystre, municipale renanaise en charge de la mobilité. À Crissier et Renens, il reste encore une poignée d’oppositions qui devront être levées par les élus communaux au moment de voter le préavis. «Il peut encore y avoir des recours en justice», rappelle toutefois Stéphane Rezso.

À l’est, du nouveau

Reste que le projet de BHNS ne concerne pas que l’Ouest lausannois. Des lignes rapides sont aussi prévues depuis le centre de Lausanne en direction de Bellevaux, Prilly-Galicien et Pully-Val-Vert. «Une partie des aménagements sont déjà réalisés ou en passe de l’être, notamment en direction de Val-Vert», relève Samuel Fréchet, responsable du programme BHNS aux TL. La partie lausannoise du réseau de bus rapides reste pourtant suspendue à une décision du Tribunal fédéral concernant le futur tram T1. Les deux projets sont intimement liés et l’arrêt du TF, attendu pour ce début d’année, pourrait contrarier le plan de fermer le Grand-Pont aux voitures afin de le réserver au bus rapide.

«Il y a eu une importante phase de négociation avec les riverains. La Municipalité voulait éviter au maximum les expropriations»

Globalement, les TL prévoient une mise en service des lignes de BHNS d’ici à 2022. Des projections qui pourraient toutefois paraître optimistes. La ligne rapide Lutry-Crissier a en effet aussi pris du retard du côté de l’Est lausannois. La mise à l’enquête des aménagements sur cette partie du tronçon était annoncée pour le printemps 2018. Elle aura finalement lieu en avril prochain, mais seulement pour une partie du tracé, entre Lutry-Corniche et l’entrée de Pully. «La nouvelle est toute fraîche», assure Kilian Duggan, municipal en charge de la Mobilité à Lutry. Et les raisons du report sont les mêmes qu’à l’ouest: «Il y a eu une importante phase de négociation avec les riverains. La Municipalité voulait éviter au maximum les expropriations.» Si le projet ne se retrouve pas empêtré dans les procédures, les travaux devraient commencer en mai 2020 pour s’achever en mai 2022. Pour le tronçon entre Pully et le centre de Lausanne, il faudra davantage de patience.

Ligne (en partie) express

Les 12 superbus tout juste commandés par les TL ne resteront pas au garage à cause des lenteurs du BHNS. Ils seront mis en service dès fin 2020 sur la ligne 9 afin de remplacer les vieux bus à remorque. C’est d’ailleurs cette même ligne 9, entre Lutry et Prilly, qui deviendra à terme la ligne de BHNS, avec un parcours prolongé jusqu’à Crissier dans un premier temps, puis jusqu’à Bussigny à l’horizon 2030.

Sa mue en ligne express se fera toutefois morceau par morceau, avec temporairement des tronçons plus rapides que d’autres, en commençant par l’Ouest lausannois. «Dès que les aménagements seront réalisés, les bus deviendront prioritaires et circuleront par endroits en site propre sur tout le tracé entre Chauderon et Crissier», se réjouit Tinetta Maystre. «L’objectif est d’aller de l’avant de notre côté, appuie Stéphane Rezso. Les usagers gagneront des minutes sur leurs trajets en direction de Lausanne.»

Créé: 26.01.2019, 08h21

Articles en relation

Avec sa «gare routière», le super-bus fait quinter

Ouest lausannois Les aménagements de la ligne de bus rapide récoltent des oppositions, en particulier au terminus de Crissier. Plus...

Le tram est miné par son héritage politique

Lausanne - Renens Empêtrée dans des procédures judiciaires, l’infrastructure est à l’arrêt. On accuse la classe politique des années 2000 d’avoir manqué de vista et d’avoir été trop «mégalo». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.