Bussigny teste ses idées pour le futur de la ville

Ouest lausannoisQuatre journées sont prévues pour sonder les habitants sur des projets novateurs dont des navettes autonomes et un verger collectif.

2800 – C’est le nombre d’habitants que devrait accueillir le nouveau quartier Bussigny-Ouest d’ici à dix ans

2800 – C’est le nombre d’habitants que devrait accueillir le nouveau quartier Bussigny-Ouest d’ici à dix ans Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À l’heure du tout participatif, Bussigny s’efforce de montrer patte blanche. Afin de récolter les avis sur le développement futur de la Ville, la Municipalité invite la population à quatre journées thématiques, dont la première aura lieu le 19 mai prochain. Au programme, trois thèmes: la nature en ville, la mobilité et les espaces publics. La quatrième journée, organisée le 28 septembre, sera consacrée à présenter la synthèse de cette grande consultation.

La proposition peut paraître plan-plan au premier abord, mais elle détonne par son ampleur, et par les idées qui seront soumises à la population. Pour stimuler les réflexions sur de futurs espaces verts, un atelier sera ainsi consacré à l’aménagement d’une «rue végétale» et un café-rencontre abordera un projet de verger communautaire.

2800 habitants de plus

Pour la Municipalité, le timing de la démarche ne doit rien au hasard. «Bussigny est dans une phase où l’arrivée de nouveaux habitants devient concrète», estime la syndique, Claudine Wyssa. Elle évoque en particulier la construction du quartier Bussigny-Ouest, qui bat son plein à l’heure actuelle et qui vient d’accueillir ses premiers habitants. D’ici à dix ans, cet énorme terrain hérissé de grues, qui correspond à un quart de la surface construite de Bussigny actuellement, doit accueillir jusqu’à 2800 habitants. Une bonne partie d’entre eux s’installeront entre 2020 et 2022, estime Claudine Wyssa. «Nous voulons tout mettre en place pour que ce quartier ne soit pas isolé de Bussigny.

C’est pourquoi nous voulons intéresser les habitants actuels autant que les habitants futurs à son développement.» Les animations des quatre journées thématiques se dérouleront ainsi sur le site du chantier, mais il ne sera pas uniquement question du nouveau quartier. «À Bussigny-Ouest, tout est à créer, mais il faudra aussi aménager des espaces qui existent déjà dans la commune.» La Municipalité présentera par exemple un projet de zone de rencontre limitée à 20 km/h sur le carrefour entre l’Hôtel de Ville et la grande salle communale.

Tesla et PubliBike en vitrine

La journée consacrée à la mobilité permettra aussi de présenter des ambitions plus lointaines, comme la mise en circulation de navettes autonomes. «Plus qu’une idée, c’est une option prise par la Municipalité sur le long terme, explique la syndique. Mais la réflexion n’est pas aboutie et c’est donc l’occasion d’entendre la population à ce sujet.» Une étude globale sur la mobilité à Bussigny est en cours, mais d’ici huit à dix ans, ces navettes autoguidées pourraient traverser la ville pour relier, entre autres, la gare et la future ligne de tram.

La journée consacrée à la mobilité, en août, prévoit également la participation d’entreprises avec des présentations de vélos électriques et, plus étonnant, des stands tenus par PubliBike et Tesla. La série d’événements proposés par la Municipalité met en outre le projecteur sur un quartier développé par des privés. Claudine Wyssa s’en explique: «En tant que Commune, nous sentons notre responsabilité d’apporter de la qualité à ce quartier qui est aux mains de plusieurs propriétaires.» La même démarche n’est ainsi pas d’actualité pour les autres quartiers qui sont en projet à Bussigny, généralement aux mains d’un propriétaire unique.


Programme
19 mai (nature en ville), 30 juin (espace public), 25 août (mobilité), 28 septembre (synthèse).
De 11 h à 16 h.
Au chemin du Jordil.

Créé: 24.04.2019, 08h01

Articles en relation

Le futur boulevard de l’Arc-en-Ciel irrite déjà

Ouest lausannois Trois rues de Bussigny et Crissier seront rebaptisées dès 2020 pour donner un nouveau nom à l’axe qui accueillera le tram. Plus...

Bussigny va combler le vide laissé par Veillon

Urbanisme Le site longtemps désaffecté laissera place dès 2023 à un quartier de 1000 habitants et emplois. Son architecture est dévoilée dans une expo. Plus...

L’Ouest bute sur l’épineux chantier de la culture

Agglomération Après le rejet du Musée Bolo à Bussigny, Renens se bat pour la Ferme des Tilleuls. Le district a-t-il droit à de vraies ambitions? Plus...

Le Musée Bolo ne s’avoue pas vaincu

Culture Bussigny a dit non à un projet de musée dédié au numérique. Directeur de l’institution, Yves Bolognini voit son avenir dans une autre commune. Interview Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.