Passer au contenu principal

Bussigny veut vendre son service de l’électricité

La Ville est l’une des rares communes vaudoises à assumer encore la distribution du courant. Romande Énergie devrait prendre le relais dès 2020.

Yvain Genevay

Lors du dernier Conseil communal de Bussigny, le 1er février, un mystérieux point de l’ordre du jour a été traité à huis clos à la demande de la Municipalité. On sait désormais de quoi il s’agit. L’Exécutif propose de se séparer du service électrique communal pour le vendre au Groupe Romande Énergie dès janvier 2020.

Si la discrétion était de mise, c’est que 6 employés sont concernés. Ils ont été informés en début de semaine, mais la Municipalité se veut rassurante. «Tous les collaborateurs seront repris aux mêmes conditions et dans le même type de poste», précise la syndique Claudine Wyssa.

À ce jour, si la vente d’électricité est déjà entre les mains de Romande Énergie, la commune est toujours propriétaire du réseau. À ce titre, elle assume son entretien, ainsi que la distribution du courant auprès de sa population. Alors qu’il y a une dizaine d’années, la commune en tirait encore un revenu substantiel, la réglementation a changé la donne, et les investissements qui s’annoncent nécessaires à l’horizon 2028 s’élevant à plus de 9 millions de francs. «Dans le canton, seuls Pully, Nyon, Yverdon et Lausanne conservent encore leur propre service d’électricité. Nous étions une exception parmi les petites villes», commente Claudine Wyssa.

Un préavis est en préparation et le Conseil communal devra se prononcer au début du mois d’avril. Si le montant de la vente n’a pas été dévoilé, selon certains élus, il pourrait se situer au cœur des discussions lors du vote.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.