Le centre de Lavaux unifie sa signalétique

TourismePour promouvoir la région et guider les touristes, les communes de Lavaux font poser des panneaux cohérents à l’entrée des villages et lieux d’intérêt.

Cully disposera dès la semaine prochaine de panneaux reprenant le coteau stylisé de ceux visibles sur l'autoroute.

Cully disposera dès la semaine prochaine de panneaux reprenant le coteau stylisé de ceux visibles sur l'autoroute. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La forêt de panneaux «sauvages» à l’entrée de Bourg-en-Lavaux a été victime d’un sérieux coup de hache cet été. La commune du centre du périmètre Lavaux Unesco a fait le ménage dans sa signalétique. Six villages et hameaux (Cully, Grandvaux, Villette, Epesses, Riex et Aran), et deux appellations (Calamin et Dézaley) sont indiqués sur un sobre fond brun dévolu aux repères touristiques. Les hébergements et caveaux communaux suivront d’ici à la fin d’octobre. Puis ce sera le tour des caveaux privés, lieux de restauration et vignerons (prévu début 2016).

«L’idée est de promouvoir nos lieux d’intérêt, mais aussi de faciliter la vie aux visiteurs», indique Jean-Paul Demierre, municipal du Tourisme de Bourg-en-Lavaux. Le village voisin de Chexbres est aussi en train de procéder à cette mue, et d’autres panneaux bruns sont visibles sur la route cantonale ou sur l’autoroute. Tous répondent à la charte signalétique éditée par la Commission intercommunale de Lavaux (CIL) il y a un peu plus d’un an.

Cette charte découle de l’inscription en 2007 au Patrimoine mondial de l’Unesco et propose un concept global pour le périmètre inscrit. «Peu de communes ont fait autant que Bourg-en-Lavaux pour l’instant, constate Maurice Neyroud, président de la CIL. La charte ne mentionne pas de délai et n’est pas contraignante. Mais les dix communes du périmètre l’ont signée, on peut donc espérer qu’elles en tiennent compte.»

La CIL s’est chargée de poser certains panneaux généraux, mais chaque Commune est chargée de procéder au «toilettage» de son territoire, à ses frais. Bourg-en-Lavaux aura consacré quelque 45'000 fr. à cela (18'000 fr. pour établir un Plan directeur de la signalétique validé par le Canton, et environ 25'000 fr. pour la fabrication et la pose des panneaux), et a pu compter sur une subvention LADE (loi sur l’appui au développement économique) d’environ un tiers.

A noter que l’indication de l’appellation Dézaley a été prise en charge par Puidoux, qui en détient la majeure partie. Particularité de ces signalisations d’appellations: un slogan «poéticoviticole» concocté par un membre de la Confrérie du Guillon. Les autres indications se veulent le plus sobre possible. L’entrée de Cully fait exception. Considéré comme lieu d’intérêt cantonal, le village disposera dès la semaine prochaine de panneaux reprenant le coteau stylisé de ceux qui figurent sur les autoroutes. Ils seront subventionnés par le Canton.

Créé: 18.08.2015, 19h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...