Chantier «illégal» bouclé au centre de Pully

TravauxLe voisinage a alerté la Commune. Le municipal de l'Urbanisme est remonté.

Le municipal pulliéran Nicolas Leuba pose devant l'immeuble en question.

Le municipal pulliéran Nicolas Leuba pose devant l'immeuble en question. Image: ODILE MEYLAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un chantier fait jaser au centre-ville de Pully, à quelques mètres de la gare. Des voisins ont alerté les autorités, intrigués par des travaux de rénovation suspects dans un immeuble locatif de l’avenue C.-F.-Ramuz. Le municipal de l’Urbanisme, Nicolas Leuba, qualifie les travaux d’illégaux. Il est très remonté.

«Ce propriétaire peu scrupuleux n’avait pas d'autorisation», indique-t-il. En décembre et en janvier, les autorités pulliéranes ont envoyé aux architectes plusieurs courriers demandant l’arrêt des travaux et rappelant qu’aucun travail ne pouvait être entrepris sans l’accord de la Municipalité. En vain.

«C’est inacceptable. Pas de ça à Pully!»

Nicolas Leuba, municipal PLR de l’Urbanisme

La Commune a alors alerté le Contrôle des chantiers de la construction du Canton de Vaud. L’inspection menée début février a conduit à l’évacuation des lieux avec l’intervention de la police. Du travail au noir a-t-il été constaté sur place? L’organisme se refuse à commenter le dossier pour une raison de «protection des données» et confirme qu’une enquête est en cours.

«Oui, il y a des infractions concernant les travailleurs, assure Nicolas Leuba. C’est inacceptable. Pas de ça à Pully!» Le propriétaire juge de son côté qu’il n’a «rien fait d’illégal» et évoque des travaux «de simple entretien: changement du chauffage, peinture et entretien du parquet». Il concède un «oubli» d’avertir les autorités. «C’est un malentendu qui est en train d’être réglé.»

Nicolas Leuba s’insurge: «Qui sait jusqu’où il serait allé dans la rénovation? Bien sûr qu’une autorisation était nécessaire.» Il qualifie de «rare» ce genre d’infraction sur le territoire communal.

En 2017, le propriétaire avait fait une demande en règle pour rénover et transformer son immeuble. Cette dernière a fait l'objet d'oppositions et a été refusée par le Canton. «Il avait finalement décidé de renoncer à son projet, jugé disproportionné, et de retirer sa demande», indique Nicolas Leuba.

Créé: 12.02.2020, 06h44

Articles en relation

Des épiciers pris à la gorge à cause d’un chantier

Pully Des travaux routiers se prolongent et nuisent à un petit commerce de quartier, qui se trouve isolé et risque de fermer malgré sa fonction sociale. Plus...

Musée Ramuz en chantier

Pully La Ville a signé une convention avec les héritiers. Les travaux peuvent débuter. Plus...

La maison de Ramuz vidée avant les grands travaux

Pully Le chantier de transformation de La Muette débutera le mois prochain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.