Passer au contenu principal

Chassez les corbeaux freux, ils reviennent illico

La Ville de Lausanne s’est chargée jeudi matin de détruire les nids de ces volatiles trop bruyants pour leurs voisins humains.

Figures acrobatiques, jeudi matin au bas du Valentin. Des taches orange fluo mènent un drôle de bal entre les branches d’un gigantesque hêtre rouge. Les bûcherons, horticulteurs et autres employés du Service des parcs et domaine de la Ville de Lausanne sont perchés de bon matin à cause des corbeaux freux. Les sombres volatiles ont l’avantage d’être très intelligents, disent les experts. Heureux de nicher en pleine ville, avec de la nourriture très facile d’accès et dans un arbre majestueux, ils n’ont plus vraiment de prédateur immédiat. Les rapaces ne s’aventurent guère en environnement urbain. Surtout, les corbeaux connaissent une croissance démographique plus importante que ceux qui pourraient les menacer.

Les employés des parcs et domaines de Lausanne suivent une formation pour pouvoir effectuer ce type d’opération.
Les employés des parcs et domaines de Lausanne suivent une formation pour pouvoir effectuer ce type d’opération.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.