Choc des perspectives sur Rovéréaz

LausanneTrois bâtiments au sud de cette campagne divisent les élus. Mais peu de chances que la ville puisse et souhaite s’y opposer.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je suis né sur cette terre il y a 69 ans et je l’ai cultivée pendant cinquante ans.» L’UDC Jean-Luc Chollet, seul représentant du secteur primaire élu au Conseil communal de Lausanne a parlé avec ses tripes mardi, au moment de lutter contre ce qu’il qualifie d’«erreur d’urbanisme».

En ligne de mire, un projet immobilier à proximité du Château Fallot. Cette maison de maître sise au sud de la campagne de Rovéréaz pourrait en effet bientôt avoir de nouveaux voisins. Trois bâtiments de six logements chacun font actuellement l’objet d’une demande de permis de construire.

Les Verts inquiets

«Un saccage», pour la Verte Marie-Thérèse Sangra qui a déposé une interpellation pour tenter d’empêcher la réalisation du projet. Trois de ses collègues de parti l’ont épaulée. Une pétition (752 signataires) est aussi pendante.

«L’édification de bâtiments, tel que le permet l’actuel PPA, dénaturerait les caractéristiques naturelles, topographiques et paysagères des lieux», disent ceux qui s’opposent aux constructions. En somme, si elles se réalisaient, elles casseraient l’unité de cette campagne, qui est, sauf pour les terrains concernés, entièrement en mains publiques.

Les puissants alliés socialistes n’ont sur ce coup pas suivi les écologistes. «Je crois qu’on fait d’un cas particulier un combat d’une ampleur qui dépasse la réalité du projet», a tout d’abord argué le chef du parti, Benoît Gaillard. Il a poursuivi par ce rappel: «Au PS, nous ne souhaitons pas faire de l’ISOS ou de la LATC des raisons de figer des terrains non bâtis». En clair, pas question de se reposer sur des inventaires et des lois cantonales pour défaire des projets qui sont dans la légalité.

Car il n’est ici question ni de protéger une bâtisse existante – ce que permet l’Inventaire fédéral des sites construits d’importance nationale à protéger en Suisse ISOS – ni de déclasser du terrain agricole pour le rendre constructible. Le syndic socialiste, Grégoire Junod, l’a d’ailleurs rappelé: les élus ont confirmé le caractère constructible de cette portion de territoire lausannois en 2011.

Pas le rôle du Conseil

Le PLR Mathieu Carrel a aussi prévenu les élus: il n’est pas dans leurs prérogatives de discuter de l’attribution ou non de permis de construire. Ce serait «faux et dangereux», dit le chef de groupe.

Dans sa réponse écrite à l’interpellation des Verts, le syndic explique que «la stabilité des plans» est une notion fondamentale en aménagement du territoire. Entamer aujourd’hui une démarche pour changer le statut de ces terres serait difficile à argumenter. Elle pourrait en outre s’avérer «très coûteuse pour la collectivité». Et de souligner encore qu’une telle démarche «doit reposer sur des motifs d’intérêt public et respecter le principe de proportionnalité».

Le projet d’agglomération Lausanne-Morges inclut d’ailleurs le secteur dans le «périmètre compact» et donc disponible pour la densification du tissu urbain. Le tout est de savoir où s’arrête la ville et où commence la campagne.

En la matière, comme l’a dit Benoît Gaillard, «il n’y a pas d’absolu sur la taille que doit avoir le tissu urbain». Il a cependant volontiers admis que si l’histoire devait être réécrite, il n’est pas certain que la zone soit aujourd’hui aussi aisément dévolue à des immeubles.

Créé: 22.11.2017, 20h10

Densifier sans tout gâcher

Globalement, le Conseil communal approuve la politique territoriale de la Municipalité. C’est ce qui ressort du débat qui a précédé les vifs échanges sur Rovéréaz (lire ci-contre). Les élus avaient sous les yeux le rapport récapitulant les besoins et disponibilités de la commune en termes de terrains. On y lit que le centre de la ville pourra accueillir quelques dizaines de milliers d’habitants supplémentaires d’ici à 2030, contre quelques centaines seulement dans ses zones foraines voulues moins denses. Pour les Verts, la conduite municipale est correcte, même s’ils décèlent parfois un «manque de volonté politique» de sauvegarder certains espaces. Chez les socialistes, Romain Felli salue la densification qualitative annoncée dans les zones les plus compactes et décèle un enjeu environnemental et de justice sociale face à «la main invisible» des intérêts privés. Une vision qui heurte le PLR Matthieu Carrel, juriste au Service du développement territorial. Le spécialiste ne voit pas tant de manichéisme dans la philosophie de la LAT (loi sur l’aménagement du territoire). Enfin, à droite comme à gauche, l’avenir fait peur. Le nombre de mètres carrés destinés à la construction de routes semble important, tout comme le scénario démographique qui promet un canton à un million d’habitants pour 2030. Lise Bourgeois

Articles en relation

Mobilisation pour préserver la campagne lausannoise

Aménagement L’idée d’un projet immobilier à Rovéréaz est contesté par les Verts et des riverains. Plus...

Des logements projetés en pleine campagne font débat

Lausanne Le Conseil communal a évoqué mardi soir un projet immobilier à Montblesson contre lequel une pétition est pendante. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...