Le City Management disparaît pour devenir plus fort qu’avant

LausanneLa fondation chargée de promouvoir le commerce en ville va être rebaptisée. Pour une meilleure représentativité, le cercle de ses membres sera élargi.

Pierre-Antoine Hildbrand, municipal lausannois en charge de la Sécurité et de l'économie et Helena Druey, responsable du City Management.

Pierre-Antoine Hildbrand, municipal lausannois en charge de la Sécurité et de l'économie et Helena Druey, responsable du City Management.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A force d’être contesté, le City Management va tenter de se refaire une nouvelle virginité en changeant de nom. C’est ce qui ressort d’une réponse de la Municipalité de Lausanne à une interpellation qui se montrait critique à l’égard de cette fondation dont le but est d’assurer la promotion du commerce en ville. Mais, plutôt que de la couler définitivement, l’Exécutif lausannois prend le contre-pied en renforçant son conseil de fondation. En élargissant sa composition, la Municipalité va dans le sens d’une idée issue des rangs de la gauche au moment du débat au Conseil communal.

La fronde avait été soutenue chez les commerçants qui s’étaient opposés à la perception d’une taxe visant à financer des actions de promotion au centre-ville. Ils avaient abouti en 2009, contraignant la Ville à faire marche arrière. Depuis, cette mauvaise image collait aux baskets du City Management et des voix avaient fini par s’élever pour que disparaisse cette appellation, anglophone de surcroît.

«On traîne ces casseroles alors même que la Municipalité souhaite donner davantage de visibilité et d’impact à la fondation», commente Helena Druey. Celle qui occupe le siège de City manager se réjouit du changement de dénomination. Reste à voir quel sera le nouveau nom, lavé de toute critique. Un nom «simple et sans anglicismes».

Non contente de vouloir repeindre la façade, la Municipalité entend surtout donner davantage d’assise au City Management. «Il y a aujourd’hui une vraie fragilité du commerce», justifie le municipal Pierre-Antoine Hildbrand, notamment en charge de l’Economie. Il songe au développement des achats sur Internet: «En Suisse, la part du commerce en ligne est encore faible en comparaison internationale, dit-il. On n’est donc qu’au début de la vague.» Il y ajoute «l’adaptation lente des loyers commerciaux» et l’arrivée de nouvelles surfaces de vente dans le cadre de la rénovation de la gare, qui risque d’accentuer la concurrence.

Par conséquent, le futur City Management va intégrer de nouvelles composantes. Le conseil de fondation, divisé en deux étages, accueillera un troisième membre de la Municipalité, à savoir Jean-Yves Pidoux, en charge des Services industriels. Surtout, il pourrait intégrer des représentants des milieux de l’immobilier et de la santé, ainsi que de syndicats et d’associations de protection des consommateurs. «La santé est le plus gros employeur de la ville, rappelle Pierre-Antoine Hildbrand. C’est une donnée qui a forcément une influence sur la façon dont on fait de la restauration ou du commerce de détail à Lausanne.»

Créé: 20.09.2017, 07h43

Articles en relation

Le City Management questionné par les élus lausannois

Politique Le Conseil n'en a pas fini de se demander quel rôle joue exactement cette fondation créée pour aider les commerces au centre-ville. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.