Des classes se vident faute d’accueil parascolaire

RenensLes écoliers désertent Florissant pour surcharger le Collège du 24 Janvier. Un postulat appelle la Ville à parer en urgence au manque d’options dans le quartier.

Entre la rentrée 2013 et celle de 2018, l’effectif à Florissant a baissé de 35% chez les 1re et 2e primaires et de 25% chez les 3e à 6e.

Entre la rentrée 2013 et celle de 2018, l’effectif à Florissant a baissé de 35% chez les 1re et 2e primaires et de 25% chez les 3e à 6e. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Mais où sont passés les enfants?» Frédérique Beauvois est conseillère communale à Renens, présidente de l’association locale de parents d’élèves et accessoirement une habitante du quartier de Florissant. Sa question part d’un constat. «Ma fille a fait sa rentrée en 5e primaire au Collège de Florissant. J’étais contente car sa classe ne comptait que 16 élèves.» Mais la jeune maman s’est vite aperçue que la classe d’à côté avait le même effectif réduit, et que l’école avait regroupé deux classes de 3e et de 4e en une seule.

Dans un postulat, l’élue épingle le manque d’encadrement des écoliers dans ce quartier populaire du nord de Renens: «Les parents qui travaillent se voient obligés de demander que leur enfant soit scolarisé dans un établissement qui n’est pas celui de leur quartier, mais qui dispose d’un accueil parascolaire.»

Directrice de l’Établissement primaire Renens-Est, qui regroupe plusieurs bâtiments scolaires, Carole Boyer s’inquiète aussi du phénomène: «Cela a un impact important pour notre organisation, car les classes du Collège de Florissant sont désertées, tandis que celles du Collège du 24-Janvier sont surchargées.» Selon les chiffres de l’établissement, entre la rentrée 2013 et celle de 2018, l’effectif à Florissant a baissé de 35% chez les 1re et 2e primaires, suite à l’entrée en fonction du nouveau Collège de la Croisée notamment, et de 25% chez les 3e à 6e. «Selon la loi de l’enseignement obligatoire, l’école ne devrait pas s’adapter à l’offre parascolaire. Dans les faits, c’est bien le contraire qui se passe pour les élèves de ce quartier», observe la directrice.

«Certaines mamans songent à arrêter de travailler faute de solution pour leurs enfants, alerte Frédérique Beauvois. L’alternative au parascolaire, ce sont les mamans de jour, qui sont en nombre tout à fait insuffisant, ou les aides non déclarées.» Dans son postulat, l’élue appelle la Municipalité à trouver une solution dès la rentrée 2019 et propose de créer un accueil provisoire pour les repas de midi dans les locaux du Collège de Florissant.

Dans le quartier, il faudra en effet attendre la rentrée 2020 pour combler la brèche de manière pérenne, avec l’ouverture d’un accueil doté de 24 places. L’ancienne école enfantine de Florissant doit aussi être reconvertie en accueil parascolaire, mais aucun calendrier n’est encore fixé. «Nous sommes très conscients du problème et de ce que vivent les parents, réagit Karine Clerc, municipale en charge de l’Enfance. Nous attendons de pouvoir examiner ce postulat et voir ce qu’il est possible de faire.»

Créé: 09.11.2018, 22h03

Articles en relation

A Renens, entre châteaux et barres d’immeubles

L'Esprit des lieux Le quartier de Florissant est une des perles d'un Ouest lausannois aux mille visages. Plus...

Un quartier résiste pour sauver son école enfantine

Renens Vétuste, un pavillon de trois classes cher aux habitants de Florissant pourrait disparaître en laissant un terrain vide. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.