Clichés vintage d'une Maternité centenaire

CHUVUn livre richement illustré célèbre la création, en 1916, de la maternité publique de Lausanne

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des trésors photographiques, page après page. Sages-femmes, médecins, mamans et bébés… Autant de clichés témoignant de ce que signifiait travailler, accoucher et naître à la Maternité du CHUV dans la première moitié du siècle dernier. En ce temps-là, les sages-femmes portaient une coiffe blanche et les médecins étaient tous des hommes.

En 2016, l’institution perchée sur la colline du Bugnon célébrait ses cent ans d’existence. Parachèvement de cet anniversaire, le livre La Maternité de Lausanne. Un patrimoine pour la vie, fraîchement paru, retrace l’histoire agitée de la «Mat» et l’évolution de la prise en charge.

Cliquez pour découvrir notre supplément sur le centenaire de la Maternité paru en 2016:

«Lorsque la Maternité de Lausanne est créée, l’accouchement est une affaire privée se déroulant presque toujours à domicile en présence d’une sage-femme», rappelle en préface Patrick Hohlfeld, patron des lieux de 2003 à 2015. A l’orée du XXe siècle, les risques de contagion sont encore élevés à l’hôpital. Mieux vaut accoucher le plus loin possible des malades.

Marbre et diaconesses

Les progrès spectaculaires en matière d’hygiène changent la donne. Au début du XXe siècle, l’Etat de Vaud se met en tête de construire une maternité publique moderne, pénétrée d’air pur et de lumière. Ce sera en face de l’Hôpital cantonal, à l’écart des agitations de la ville.

Le célèbre architecte lausannois Georges Epitaux, à qui l’on doit aussi l’Hôpital Nestlé et les Galeries Saint-François, dessine les plans. De son élégant édifice divisé en deux parties, il ne subsiste plus grand-chose. Transformations et agrandissements se sont succédé depuis les années 1930. On peut encore admirer, dans le couloir séparant la Maternité de l’ancienne Clinique infantile, deux sculptures de bébés en marbre, copies des médaillons en terre cuite qui ornent l’Hôpital des Innocents à Florence. Dans les combles de ladite Clinique infantile – transformée aujourd’hui en bureaux – se trouvaient les appartements des diaconesses de Saint-Loup qui ont régné sur la Maternité jusqu’à la fin des années 1950.

L’inauguration de la structure, en 1916, bouleverse la vie des femmes vaudoises et fait chuter la mortalité des mères comme des bébés. La mise au monde se médicalise, peu à peu. Trop? De plus en plus de parturientes fuient aujourd’hui les hôpitaux en vue d’un accouchement plus «naturel». Pour répondre à la demande, le CHUV ouvrira en 2018 sa propre Maison de naissance, gérée par des sages-femmes.

La configuration structurelle a bien changé, elle aussi. La «Mat» s’inscrit aujourd’hui dans le nouveau Département femme-mère-enfant du CHUV, issu de la fusion des services de pédiatrie et de gynécologie-obstétrique. Chroniquement surchargée, l’institution peut désormais compter sur les chambres spacieuses et individuelles de l’Hôtel des patients, ouvert en 2016 à deux pas. Un quart des journées de la Maternité sont d’ores et déjà transférées dans le nouvel établissement.


«La Maternité de Lausanne. Un patrimoine pour la vie»
Editions BHMS sous la direction de Roxane Fuschetto
Informations: bhms@chuv.ch ou 041 21 314 70 50. (24 heures)

Créé: 25.07.2017, 11h55

En dates et en chiffres

1909 Concours d’architecture pour la Maternité.
1913 Début du chantier, qui durera trois ans.
1,3 million de francs: le coût des travaux.
1600 naissances environ ont été comptabilisées en 1920.
3200 bébés sont nés à la Maternité du CHUV en 2016.
15 jours: la durée moyenne du séjour des jeunes mères dans les années 1930. Elle est tombée aujourd’hui à 3 ou 4 jours.

Articles en relation

Opération séduction réussie pour l'Hôtel des Patients du CHUV

Santé Les résidents semblent conquis par l’établissement, inauguré officiellement ce jeudi. Plus...

Les mamans migrent à l'Hôtel des Patients

Santé La Maternité du CHUV transfère 20 à 25% de ses journées dans le nouvel établissement, ouvert juste en face Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...