La Clinique Cecil construit son annexe

LausanneLe nouveau bâtiment de l'établissement privé accueillera deux salles d’opérations, dont l’une réservée à la chirurgie ambulatoire.

Image: Eric Roset

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les grands travaux viennent de commencer à la Clinique Cecil. Accolée aux soins intensifs, une annexe est en construction pour accueillir deux salles d’opération, qui s’ajouteront aux quatre existantes.

«Je ne peux pas vous communiquer le prix de cet agrandissement, explique le directeur de l’établissement privé lausannois, Philipp Teubner. Mais il s’agit du plus gros investissement consenti par la clinique depuis 1995.» Soit la date de la construction du bloc opératoire actuel, aujourd’hui saturé. Les deux étages de l’annexe accueilleront chacun une salle d’opération. Au rez-de-chaussée: la chirurgie cardiaque et vasculaire. Au premier niveau: les interventions en ambulatoire. «Il y en a de plus en plus, relève Philipp Teubner. Nous allons optimiser les flux en créant deux circuits indépendants: l’un pour la chirurgie hospitalière, l’autre pour la chirurgie ambulatoire. Au niveau logistique, cette distinction est beaucoup plus pratique pour les patients comme pour les soignants.»

Second établissement lausannois aux mains du groupe Hirslanden avec Bois-Cerf, Cecil enregistre 4000 hospitalisations par an. «Il y a une forte augmentation de la demande depuis deux ans, de l’ordre de 15%, explique Philipp Teubner. Elle est due à la croissance importante de la population et à son vieillissement.»

La nouvelle structure devrait être opérationnelle début 2016. La clinique prévoit d’engager du personnel soignant. (24 heures)

Créé: 14.01.2015, 15h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.