Le collectif Jean Dutoit est de retour à Lausanne

PrécaritéUne centaine de migrants sans-abri a quitté son squat de Romanel pour investir un immeuble à la Blécherette.

Une centaine de personnes du collectif de migrants Jean Dutoit ont pris possession d'un immeuble locatif à Lausanne.

Une centaine de personnes du collectif de migrants Jean Dutoit ont pris possession d'un immeuble locatif à Lausanne. Image: Google Maps, Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le jeu du chat et de la souris continue pour le collectif Jean Dutoit. Fort aujourd’hui d’une centaine de personnes, essentiellement des migrants d’Afrique de l’Ouest, il vient d’investir un nouvel immeuble, près de la Blécherette à Lausanne. Sans logement et pour certains sans droit de séjour, ces hommes squattaient depuis l’automne passé d’anciens locaux industriels à Romanel-sur-Lausanne. Leur déménagement était prévu en raison de la démolition prochaine de ces bâtiments, qu’ils occupaient en accord avec les propriétaires des lieux.

De retour dans la capitale vaudoise, les squatteurs souhaitent obtenir encore une fois un contrat de confiance avec les propriétaires de leur nouvel habitat. «Nous attendons un premier contact avec eux et nous espérons trouver un arrangement pour pouvoir rester», explique l'une de leurs représentantes, qui préfère rester anonyme. Le collectif, à l'organisation désormais bien rodée, continue d’attirer l’attention sur le manque de lits disponibles en région lausannoise pour les sans-abri et sur la situation des migrants. «Nous espérons que les gens vont ouvrir les yeux et cesseront de nous mettre à la rue tous les six mois», explique encore la jeune femme.

La nouvelle adresse du collectif Jean Dutoit n’est que la dernière d’une longue série. Les tribulations de ce groupe de migrants sans-abri avaient commencé en 2015 à Renens avec la création d’un campement sauvage dans le jardin du Sleep-In, une structure d’accueil d’urgence pour SDF. Ils avaient ensuite pris possession d’une ancienne école à Lausanne, puis de locaux appartenant au Canton de Vaud à Renens, avant de s’installer dans la zone industrielle de Romanel.

Créé: 12.06.2017, 10h30

Articles en relation

L’errance des migrants SDF n’est pas terminée

Romanel-sur Lausanne Au moins 85 personnes du Collectif Jean Dutoit vivent depuis août dans une usine désaffectée. Elles seront à la rue dans deux mois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.