Le collectif R continuera de se battre pour les réfugiés de St-Laurent

LausanneEn réaction aux déclarations de Philippe Leuba, le collectif R réaffirme sa volonté de continuer ses pourparlers avec le Conseil d’Etat vaudois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Trois questions à Michaël Rodriguez, membre du collectif R, qui milite pour que ses protégés ne soient pas renvoyés en Italie.

– Les propos de Philippe Leuba ne vous découragent-ils pas?
– Non. Nous continuons de penser que les renvois vers l’Italie sont iniques. Les réfugiés qui arrivent dans ce pays n’ont souvent pas de toit, pas de soins médicaux et peuvent être exposés à la violence. La Cour européenne des droits de l’homme le précise elle-même.

– Quelle est votre marge de manœuvre?
– Lorsque nous avons rencontré le Conseil d’Etat, ce dernier s’est engagé à vérifier les conditions d’accueil des migrants en Italie. En ce sens, la situation n’est pas si défavorable pour les réfugiés de Saint-Laurent. C’est un bout d’ouverture que nous saluons, même si c’est insuffisant.

– Que voulez-vous exactement?
– Nous demandons au Canton de renoncer à renvoyer les réfugiés de Saint-Laurent et de stopper tous les refoulements vers l’Italie. Le Conseil d’Etat doit ensuite s’engager pour que la Suisse active la clause discrétionnaire prévue dans les accords de Dublin, qui lui permet pour des motifs humanitaires, notamment, d’offrir une procédure d’asile dans le pays. Cela doit aussi être le cas pour les personnes souffrant de problèmes médicaux, notamment se stress post-traumatique. L’application aveugle du système Dublin conduit à bafouer les droits humains. (24 heures)

Créé: 05.04.2015, 15h50

Articles en relation

Philippe Leuba critique «l'angélisme» dans l'affaire de St-Laurent

Asile Le conseiller d'Etat vaudois Philippe Leuba revient sur le cas des réfugiés de l'Eglise St-Laurent dans Le Matin Dimanche. Pour lui, ne pas appliquer Dublin, c'est la porte ouverte à l'arbitraire. Plus...

Réfugiés au cœur d’une «folle nuit» à St-Laurent

Lausanne Abri pour six migrants depuis un mois, le lieu de culte place ses hôtes particuliers au centre de sa célébration de Pâques, samedi à Lausanne. Plus...

Les réfugiés de Saint-Laurent ne dorment jamais seuls

Asile Reportage dans la salle de paroisse lausannoise où vivent les six requérants menacés d’expulsion. Plus...

La mobilisation continue à l’église Saint-Laurent

Manifestation Un bruyant cortège a apporté son soutien mardi aux six réfugiés menacés d’expulsion. Sur le fond, tout le monde campe sur ses positions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...