Les comptes de Renens meilleurs que prévu

FinancesL’excédent de charges s’inscrit en baisse et la marge d’autofinancement en hausse. Les années à venir s’annoncent toutefois plus difficiles.

Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À l’heure de présenter les comptes 2017 de sa commune, le syndic de Renens, Jean-François Clément, affiche une certaine satisfaction, mais point trop d’enthousiasme.

D’abord les bonnes nouvelles: avec 130 179 francs d’excédent de charges, le résultat est loin du déficit que pronostiquait le budget, à savoir 4,5 millions de francs. Surtout, les comptes s’améliorent par rapport à ceux de 2016, en déficit de 868'000 francs, et de 2015 en déficit de 670'000 francs. La dette, elle, reste relativement stable à 78 millions de francs.

Autre source de satisfaction, la marge d’autofinancement continue sa progression depuis 2014 pour atteindre un peu plus de 11 millions de francs. Cela a permis à la Commune de couvrir l’ensemble de ses investissements, qui sont élevés à 10,8 millions de francs en 2017. Le syndic ne manque toutefois pas de relever que ce montant s’est révélé inférieur à ce qui était prévu initialement. Le budget 2017 annonçait effectivement des investissements à hauteur de 25,6 millions de francs. «Ce sont des charges qui ne sont que différées, ce qui n’est pas forcément positif», note Jean-François Clément.

Pour expliquer ces comptes, le syndic commence par relever que les charges dont la Commune a la maîtrise ont été scrupuleusement contrôlées: «Il n’y a pas un seul poste de dépense qui dépasse le budget.» La Commune a aussi bénéficié de charges moins élevées que prévu en lien avec des partenaires comme Pol­Ouest.

Les comptes de Renens ont aussi profité de rentrées extraordinaires, portant ses revenus à 115,5 millions de francs. Le SIE SA (Service Intercommunal d’Électricité) lui a notamment versé un dividende de 2,2 millions. La Commune a également encaissé des taxes uniques pour plus de 1 million et procédé à la vente d’un terrain pour un peu moins de 430'000 francs. À côté de ces revenus extraordinaires, les rentrées fiscales restent toutefois relativement stables, avec une progression un peu plus importante de l’impôt sur les personnes morales que sur les personnes physiques.

Comment Renens envisage-t-elle son avenir financier compte tenu de cette situation? «Nous sommes bien conscients que nous allons entrer dans une période d’investissements conséquents, notamment pour le tram. Ce sera compliqué et il va falloir faire des arbitrages», répond le syndic.

Créé: 23.04.2018, 19h19

Articles en relation

Les comptes de Renens boostés par l’électricité

Renens La Ville a dégagé quelque 8 millions pour financer ses investissements, en partie grâce à des rentrées extraordinaires. Plus...

Un déficit «raisonnable» pour Renens

Finances communales Les comptes 2015 de la Ville se soldent par un excédent de charges de quelque 670 000 francs; c’est moins que prévu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.