Passer au contenu principal

Des comptes satisfaisants avant que la situation ne se gâte

Lausanne boucle l’exercice 2019 avec un «petit» déficit de 11 millions. Le coronavirus va faire des dégâts.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
Keystone

Jusqu’ici, les finances de la Ville de Lausanne ne vont pas trop mal. Mais la crise sanitaire actuelle annonce des lendemains pénibles. «C’est paradoxal, nous présentons des comptes bien meilleurs que les prévisions budgétaires, mais cette présentation intervient dans un contexte économique fortement dégradé qui aura un impact sur les exercices à venir», a commenté, mardi, le syndic Grégoire Junod (PS) lors de la conférence de presse diffusée via YouTube, crise du coronavirus oblige.

Dans ce contexte délicat, la Municipalité a décidé de geler le taux d’imposition des personnes physiques pour la période 2021-2024. Le Conseil communal devrait se prononcer sur cet arrêté d’imposition à l’automne.

Pour en revenir aux comptes 2019, le déficit est de 11,2 millions pour des charges qui s’élèvent à 1,786 milliard, alors que le budget tablait sur une perte de 42 millions. En comparaison, les comptes 2018 présentaient un déficit de près de 28 millions. La dette est toujours à plus de 2 milliards. Elle augmente de 4,5 millions.

87 millions pas dépensés

Une situation que Florence Germond (PS), municipale responsable des Finances, qualifie de «relativement satisfaisante». Elle estime que les charges ont été bien maîtrisées, puisqu’elles baissent légèrement entre 2018 et 2019. Du côté des revenus, la croissance est «anémique», toujours selon la municipale. Les investissements étaient, eux, budgétés à 207 millions, mais seuls 120 millions ont été dépensés. Soit une différence de 87 millions. «La Ville a souvent les yeux plus gros que le ventre lorsqu’elle planifie ses investissements, reconnaît Florence Germond. Il n’est pas toujours possible de les réaliser en raison des procédures qui durent, celle du tram par exemple.»

L’enveloppe budgétaire pour la petite enfance et la sécurité continue de croître. Ces deux politiques publiques font partie des priorités de la Municipalité de gauche. Mais la Commune doit faire face au tassement des revenus fiscaux des sociétés dû à l’anticipation de la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III). Cela représente 38 millions de moins pour Lausanne. Le Canton compense à hauteur de 16 millions. En revanche, le coût pour la Ville des outils de déduction fiscale, choisis par le Conseil d’État dans le cadre de la réforme fédérale (RFFA), ne sera pas connu avant 2021. «La Commune est devenue plus pauvre en termes de capacité contributive», note Florence Germond. Résultat, Lausanne a mis 8 millions de moins dans le pot commun de la péréquation intercommunale.

Réactions contrastées

Président de la Commission des finances (COFIN), Valentin Christe remarque que la Ville, comme le Canton, nous a habitués à des budgets très prudents pour avoir une «bonne surprise» aux comptes. «Mais j’ai l’impression qu’avec le Covid-19, c’est la dernière année.» Le libéral-conservateur relève que Lausanne a tout de même un déficit de 11 millions. «Les Municipalités de gauche successives n’ont jamais tenté de juguler l’excédent structurel des charges. Résultat, la Commune n’avait déjà plus de marge de manœuvre avant le coronavirus.»

De l’autre côté de l’échiquier politique, Johann Dupuis, vice-président de la COFIN et membre d’Ensemble à Gauche, souligne l’impact négatif de la RIE III. «C’est l’imposition des personnes physiques qui sauve la Ville. Les revenus fiscaux ont augmenté de 23,4 millions par rapport à l’année précédente. Cela illustre l’attractivité de Lausanne, qui investit dans les transports publics, les nouveaux quartiers, etc.» Plutôt que de geler le taux d’imposition pour la période 2021-2024, l’élu de la gauche radicale préconise de l’augmenter «afin que la Ville puisse faire face à la crise, mais aussi pour prendre des mesures contre le changement climatique».

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.