Passer au contenu principal

Le Comptoir Helvétique plaît à Lausanne

Le syndic Grégoire Junod a salué une nouvelle foire conforme à ses visions.

Le folklore suisse était à l'honneur vendredi après-midi lors de l'inauguration officielle du Comptoir Helvétique 001
Le folklore suisse était à l'honneur vendredi après-midi lors de l'inauguration officielle du Comptoir Helvétique 001
Maxime Schmid - LDD

«Après les déboires du Comptoir Suisse, dont on sentait lors des dernières éditions que son avenir était compromis, je suis heureux d’être ici aujourd’hui pour célébrer le lancement de cette nouvelle manifestation. Ce n’était pas gagné d’avance et je remercie les frères Chassot d’avoir endossé le rôle de porteurs de projet.» Grégoire Junod n’a pas pratiqué la langue de bois vendredi au moment d’inaugurer le Comptoir Helvétique 001.

Le syndic de Lausanne a ainsi souhaité «bon vent» à cette foire «plus modeste que ne l’était le Comptoir Suisse», mais plus axée sur les produits du terroir et ainsi plus conforme au type de manifestations que souhaite accueillir Beaulieu à l’avenir. Et de souhaiter «longue vie» au nouveau rendez-vous en rappelant que le site sera bientôt desservi par le métro M3.

Également orateur de cette partie officielle, le conseiller d’État Pascal Broulis a assuré que le Canton était sur la même longueur d’onde. Il a aussi souligné le fait que les repreneurs de cette institution vaudoise – les frères Chassot – soient Fribourgeois n’était pas un hasard. Le Gymnase intercantonal de la Broye, l’hôpital du même nom, la chaîne de télévision La Télé ou encore la récente Fête des Vignerons prouvent combien les deux cantons sont proches et savent travailler ensemble.

Le chef du Département des finances et des relations extérieures a ensuite salué la délégation portugaise, l’hôte d’honneur. «Bienvenue, vous êtes ici quasi chez vous», leur a-t-il lancé. Une métaphore étayée par des chiffres: la communauté lusitanienne, binationaux compris, constitue désormais 13% de la population vaudoise. De quoi en faire la première communauté étrangère du canton.

Conçue dans des délais ultracourts, l’édition 001 du Comptoir Helvétique est donc désormais ouverte. Rappelant cette nostalgie personnelle qui l’a motivé à se lancer, Richard Chassot a appelé les parents «à emmener leurs enfants au Comptoir pour leur faire découvrir un monde bien réel». Pour la foire, le premier grand test aura lieu dimanche, jour traditionnel de venue des Jeunesses campagnardes.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.