Passer au contenu principal

Concierges amateurs de coke virés à l’UNIL

L’Université de Lausanne a licencié deux employés qui se livraient à du trafic de drogue. L’un des deux avait un casier judiciaire.

Les deux hommes, qui occupaient des postes de concierges, se livraient à du trafic de cocaïne - en dehors du campus(image d'archives).
Les deux hommes, qui occupaient des postes de concierges, se livraient à du trafic de cocaïne - en dehors du campus(image d'archives).
Philippe Maeder

L’Université de Lausanne aurait mieux fait de se méfier de deux employés qu’elle a dû licencier séance tenante en fin d’année dernière, quelques mois, respectivement une année pour l’un des deux, après les avoir engagés.

La direction de l’UNIL ne fait aucun commentaire sur cette affaire. Mais, de sources concordantes internes à l’institution, les deux hommes, qui occupaient des postes de concierges, se livraient à du trafic de cocaïne - en dehors du campus - et utilisaient des véhicules professionnels pour leur usage personnel. Toujours selon les mêmes sources, l’un des deux avait un casier judiciaire non vierge.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.