Un ancien cadre de la BCV condamné

Abus de confianceLe Tribunal correctionnel de Lausanne a reconnu coupable de gestion déloyale aggravée, d’abus de confiance et de faux dans les titres un ancien sous-directeur de la banque.

Image: PHILIPPE MAEDER - Archive

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois des bénéficiaires des prêts délictueux octroyés par l’ancien cadre ont également été condamnés. Le montant total du préjudice atteindrait pour la banque les 4,5 millions de francs.

Responsable de crédits, il a accordé des prêts non conformes aux règles de l’établissement, de 1995 à 2001. En échange, il se faisait remettre de la main à la main des montants qui certaines années lui ont permis de doubler son salaire.

Bien que le Tribunal ait jugé que les événements les plus anciens étaient prescrits, le cinquantenaire écope d’une condamnation de 24 mois de prison avec sursis. Le Tribunal a notamment jugé que l’homme, qui bénéficiait de la confiance de ses supérieurs, avait conscience que les prêts qu’il accordait ne feraient pas l’objet de contrôle approfondis.

Frère jumeau condamné
Parmi les bénéficiaires de ce système figure le frère jumeau du principal condamné. Celui-ci a, en outre, falsifié la signature de sa femme sur certains documents bancaires. Il est condamné à six mois de prison. Mais en raison de son historique et d’autres condamnations intervenues entre-temps, il ne bénéficie pas du sursis et devra purger trente jours supplémentaires, le Tribunal ayant révoqué un sursis précédant.

Enfin les deux derniers condamnés écopent de respectivement 50 et 30 jours-amendes avec sursis pour un entrepreneur du bâtiment et une tenancière de salon de massage. Le Tribunal considère que tous deux ont agi par lucre, ils ne pouvaient ignorer qu’aucun prêt ne pouvait leur être accordé compte tenu de leur situation.

Créé: 12.06.2012, 18h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.