Le Conseil d’Etat se range officiellement derrière le M3

Transports Le gouvernement vient d’accepter de mettre en liste prioritaire le projet de nouveau métro lausannois et le prolongement du tram jusqu’à Bussigny.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fin d’un long feuilleton. Mis sous fortes pressions politiques depuis plusieurs mois, le gouvernement vient de signer pour le projet de métro entre la gare de Lausanne et la Blécherette. Le M3 est désormais dans la liste des chantiers prioritaires soumis à la Confédération, pour tenter de décrocher une subvention. Ce n’est pas une surprise.

Comme l’avait révélé 24 heures le 7 juin, plusieurs conseillers d’Etat avaient fait comprendre à la délégation vaudoise aux Chambres fédérales qu’une majorité d’entre eux était acquise à la nouvelle ligne. Outre le métro, la prolongation du futur tramway entre le Flon et Renens est également classée dans la liste A des priorités du Projet d’agglomération Lausanne-Morges.

Signe que le malaise n’est pas totalement éteint. Pour un chantier de l’importance du M3, le gouvernement a choisi la voie du service minimum pour rendre public sa décision: un simple communiqué de presse. Celui-ci met d’ailleurs la pression financière sur la ville de Lausanne, pour qu’elle participe un maximum aux coûts de construction de son M3. «Le plus important est que le dossier parte à Berne et que l’on puisse touche une subvention», relativise Daniel Brélaz. Pour le syndic de Lausanne, les détails financiers seront discutés plus tard. Des négociations qui promettent certainement un autre long feuilleton. (24 heures)

Créé: 19.06.2012, 10h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...