Contours exacts arrêtés pour le projet de parc naturel

JoratHuit communes et le Canton mettraient à disposition 4,4 km2 de forêts.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le projet du parc naturel périurbain du Jorat (PNPJ) a franchi une étape importante il y a quelques jours avec la présentation des contours exacts de la zone centrale. Cette dernière, qui sera accessible aux visiteurs mais où les interventions sylvicoles seront limitées aux cas sanitaires et sécuritaires, couvrirait une surface de 4,4 km2, soit un dixième du massif forestier joratois.

Sa délimitation est le résultat de resserrements successifs. «Nous avons d’abord déterminé un périmètre de base, plus grand, qui prenait en compte des critères tels que la biodiversité, la production de bois ou les capacités d’accueil du public», raconte la cheffe de projet, Sophie Chanel. La discussion s’est faite ensuite avec chacun des propriétaires concernés, soit neuf collectivités, parcelle par parcelle. «Le but était de former un territoire le plus compact possible, ayant une cohérence territoriale, tout en tenant compte des intérêts de chaque propriétaire.»

Vote de onze collectivités

Finalement, la Commune de Lausanne fournit la moitié de la surface du parc (216 ha, 48%) et le Canton un tiers (143 ha, 32%). Le reste (20%) se répartit sur sept communes. Par ordre de surfaces mises à disposition: Jorat-Menthue (31 ha), Corcelles-le-Jorat (20 ha), Poliez-Pittet (12 ha), Bottens et Montilliez (7 ha chacune), Ropraz (6,4 ha) et Montpreveyres (5,7 ha). Ce contour n’est bien sûr qu’une étape sur le chemin menant à la décision finale, un vote des organes législatifs des onze collectivités concernées, toujours prévu à fin 2019. «Mais ce projet permettrait de mettre en action d’un coup plusieurs politiques et notamment la politique forestière vaudoise qui prévoit la mise en réserve de 10% des forêts vaudoises d’ici à 2030 et la création d’une grande réserve par région géographique», rappelle Sophie Chanel.

Dans l’immédiat, la petite équipe aux commandes du projet va plancher sur les tracés à mettre en valeur dans la zone centrale, la délimitation de la zone de transition entourant cette dernière et la finalisation d’un projet de charte, qui devrait être soumis aux Exécutifs des communes concernées le printemps prochain. À noter pour le grand public que de nouvelles séances d’informations sont prévues début mars pour permettre à la fois de faire le point sur l’avancée du projet et présenter les résultats des ateliers participatifs organisés il y a quelques jours. (24 heures)

Créé: 20.12.2017, 18h11

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...