Passer au contenu principal

La «coquille vide» de Bel-Air est mise en faillite

Aux mains des mêmes personnes que les immeubles lausannois, la SA genevoise Danotee aurait englouti une partie du crédit de construction.

Les permis de construire avaient été octroyés en 2010 et en 2015. Ils ont été retirés par la Ville le 23 août 2019.
Les permis de construire avaient été octroyés en 2010 et en 2015. Ils ont été retirés par la Ville le 23 août 2019.
FLORIAN CELLA - A

Après des années de stagnation, les lignes bougent enfin autour du chantier sans fin de Bel-Air/Mauborget. Le 23 août, la Municipalité de Lausanne a annoncé qu’elle retirait les permis de construire à la société propriétaire basée dans le canton de Zoug, Swiss Investment Concept.

La veille, le 22 août, le Tribunal de première instance de Genève prononçait, lui, la mise en faillite sans poursuite préalable de Danotee SA, dont les administrateurs sont les mêmes que pour les immeubles lausannois. Un recours contre cette décision est pendant et la faillite a été suspendue pour la durée de la procédure.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.