Passer au contenu principal

Une course à vélo pour découvrir les maisons abandonnées

L’ALJF a organisé samedi une «chasse au trésor» pour protester contre les habitations inoccupées.

Les participants ont soigneusement préparé leur trajet avant le départ de la course.
Les participants ont soigneusement préparé leur trajet avant le départ de la course.
Christelle Genier

Les quelques huitante cyclistes regroupés sur la place de la Palud, samedi après-midi, ne passaient pas inaperçus. Tous participaient à une alleycat, une course de vélo à étapes. Cet événement ludique, organisé par l’association pour le logement des jeunes en formation (ALJF), était un moyen d’attirer l’attention sur les maisons inoccupées dans la région lausannoise, alors que la pénurie de logement se fait toujours sentir.

Les participants avaient pour mission de rejoindre neuf étapes entre St-Sulpice et Paudex, selon le trajet de leur choix. «Il faut bien planifier sa route, pour ne pas faire trop de zigzags» explique Gabriel, un participant, avant le départ de la course. Pour beaucoup, c’est l’aspect ludique qui prime sur la compétition. «On va surtout prendre beaucoup de pousse-café» rigole Loris, accompagné de ses amis, tous vêtus comme des vainqueurs du Tour du France.

Mais pour le jeune homme, cette course est aussi l’occasion «de se rendre compte du nombre de maisons à l’abandon». Les étapes de l’alleycat sont d’ailleurs des demeures inhabitées. «Entre Ecublens et Lutry, il y a une cinquantaine de villas vides, certaines le sont depuis des années», explique Margaux Bula, membre de l’ALJF. Avec ce type d’action, l’association espère motiver les propriétaires à mettre leurs demeures inhabitées à disposition des jeunes en formation.

A l’avenue Virgile-Rossel, les étudiants se sont installés devant les grilles d’une jolie bâtisse avec un jardin en friche. Les participants ont pu découvrir ce lieu, mais aussi se livrer à une activité ludique: la création de bannières humoristiques. Aux autres checkpoint, différentes animations se déroulaient, notamment la création d’une sérigraphie ou la préparation de compotes de pommes.

L’alleycat se déroulait dans le cadre des célébrations pour les 30 ans de l’ALJF.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.