Une course à vélo pour découvrir les maisons abandonnées

LausanneL’ALJF a organisé samedi une «chasse au trésor» pour protester contre les habitations inoccupées.

Les participants ont soigneusement préparé leur trajet avant le départ de la course.

Les participants ont soigneusement préparé leur trajet avant le départ de la course. Image: Christelle Genier

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les quelques huitante cyclistes regroupés sur la place de la Palud, samedi après-midi, ne passaient pas inaperçus. Tous participaient à une alleycat, une course de vélo à étapes. Cet événement ludique, organisé par l’association pour le logement des jeunes en formation (ALJF), était un moyen d’attirer l’attention sur les maisons inoccupées dans la région lausannoise, alors que la pénurie de logement se fait toujours sentir.

Les participants avaient pour mission de rejoindre neuf étapes entre St-Sulpice et Paudex, selon le trajet de leur choix. «Il faut bien planifier sa route, pour ne pas faire trop de zigzags» explique Gabriel, un participant, avant le départ de la course. Pour beaucoup, c’est l’aspect ludique qui prime sur la compétition. «On va surtout prendre beaucoup de pousse-café» rigole Loris, accompagné de ses amis, tous vêtus comme des vainqueurs du Tour du France.

Mais pour le jeune homme, cette course est aussi l’occasion «de se rendre compte du nombre de maisons à l’abandon». Les étapes de l’alleycat sont d’ailleurs des demeures inhabitées. «Entre Ecublens et Lutry, il y a une cinquantaine de villas vides, certaines le sont depuis des années», explique Margaux Bula, membre de l’ALJF. Avec ce type d’action, l’association espère motiver les propriétaires à mettre leurs demeures inhabitées à disposition des jeunes en formation.

A l’avenue Virgile-Rossel, les étudiants se sont installés devant les grilles d’une jolie bâtisse avec un jardin en friche. Les participants ont pu découvrir ce lieu, mais aussi se livrer à une activité ludique: la création de bannières humoristiques. Aux autres checkpoint, différentes animations se déroulaient, notamment la création d’une sérigraphie ou la préparation de compotes de pommes.

L’alleycat se déroulait dans le cadre des célébrations pour les 30 ans de l’ALJF.

Créé: 16.09.2018, 18h21

Articles en relation

L’habitat minimal: loger des étudiants vite et bien

Exposition L’ALJF et des collectifs de jeunes architectes s’associent pour inventer des chambres d’urgence nomades. Plus...

L'ALJF fait aussi ses preuves en dehors de Lausanne

Prilly Vingt-neuf locataires de l'Association pour le logement des jeunes en formation (ALJF) ont emménagé dans un immeuble à Prilly en août dernier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.