Couscous et pierogi cohabitent dans la cuisine du Knie

LausanneVisite dans le village du cirque installé sur la place Bellerive jusqu'au 9 octobre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A l'ombre du grand chapiteau blanc, Nour Eddine Oulouda et son équipe cuisinent quotidiennement trois repas pour 80 à 140 personnes. Rien d'exceptionnel jusque là, mais la particularité de cette petite brigade est qu'elle officie dans une roulotte exigüe. Chef au cirque Knie depuis 26 ans, Nour Eddine Oulouda sourit quand on s'étonne de la taille de sa cuisine. «C'est petit, mais on a tout ce qu'il nous faut!» N'empêche, dans une cuisine où le moindre placard ouvert nuit gravement à la mobilité, les déplacements de ces trois hommes ont des allures de chorégraphies bien rodées.

Chaque jour, les cinq collaborateurs se relaient pour proposer deux menus pour le dîner et deux autres pour le souper. L'équipe est composée de Marocains et de Polonais, nationalités bien représentées au sein du cirque Knie. «Nous préparons des spécialités de nos pays, couscous, pierogi, etc. mais pas seulement. Différentes cultures cohabitent au sein du cirque, alors les gens s'adaptent.»

Tous les employés du Knie ne fréquentent pas la cuisine de Nour Eddine. «Les Chinois et les Coréens du Nord disposent d'une autre cuisine où ils confectionnent des plats asiatiques.» D'autres organisent leurs propres repas de leur côté ou visitent les restaurants locaux.

Arrivé au cirque un peu par hasard il y a 26 ans, Nour Eddine Oulouda pensait n'y passer que deux ou trois ans. «On bouge tout le temps, j'aime beaucoup ça, s'enthousiasme le sémillant cuisinier. Dans chaque ville, on retrouve des amis.» Parmi les 43 cités visitées en 8 mois, les trois préférées du Marocain sont Neuchâtel, Lucerne et ... Lausanne, où le cirque s'est installé jusqu'au 9 octobre.

En se promenant dans les allées du village du cirque Knie, où les alignements de roulottes rappellent étrangement les banlieues anglaises, on saisit sans peine l'attrait de la place Bellerive pour ces campeurs. Face au Léman, dans un décor lumineux, il y a pire pour poser son chapiteau!

Créé: 27.09.2013, 16h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.