La majorité des emplois sauvés aux imprimeries réunies

Sauvetage des IRLLes négociations entre Swissprinters, les autorités cantonales et communales et des repreneurs potentiels ont porté leurs fruits. Un projet a été présenté mardi: il permettrait de sauver 69 des 126 emplois menacés par la suppression du site de Renens.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un projet prévoit de sauver l’activité des imprimeries réunies Lausanne (Swissprinters Lausanne SA), menacées depuis que Swissprinters a annoncé sa volonté de recentrer ses activités sur le seul site de Zofingen.

Création d'une société

«Une nouvelle société créée par des repreneurs emmenés par Michel Berney, ancien directeur des services et imprimeries du groupe Edipresse», reprendra «une partie importante de l’activité de la filiale», annoncent, mardi, le Canton, la Commune de Renens et Swissprinters dans un communiqué commun.

Baisses de salaires

«Une machine d’impression moderne et performante reprise à Swissprinters permettra d’assurer sa compétitivité durant les cinq prochaines années», ajoute le communiqué. Au niveau financier, un effort sera demandé aux employés dont les salaires seront alignés avec ceux de la branche. Swissprinters leur payera toutefois 15% du salaire des employés de la nouvelle société pendant six mois pour éviter une baisse immédiate des revenus.

Un prêt de 3 millions de francs

Un prêt bancaire de 3 millions de francs sera souscrit et cautionné à hauteur de 500 000 francs par les repreneurs, d’un million par le Canton. La Coopérative romande de cautionnement a été approchée pour un cautionnement de 500 000 francs et un cautionnement de 200 000 francs sera demandé au Conseil communal de Renens

Rachat du bâtiment

Le communiqué explique enfin que le Centre artisanal commercial industriel des Baumettes (CACIB), rachètera le bâtiment et le louera à la société en cours de création. Les actionnaires du CACIB sont la commune de Renens et la Société Industrielle et Commerciale de l’Ouest lausannois.

Coup de pouce de Swissprinters

Swissprinters a de plus accepté d’apporter un soutien commercial et technique pour permettre le démarrage de la nouvelle société. L’échéance de la procédure de consultation a aussi pu être repoussée au 14 septembre 2012.

Créé: 28.08.2012, 11h48

Articles en relation

Aux IRL, les négociations entre chaud et froid

Licenciement collectif Un plan B pour la sauvegarde d’une soixantaine d’emplois est examiné par Swissprinters. Mais la négociation du plan social donne lieu à des tensions. Manif ce mercredi à Renens Plus...

Les imprimeries réunies en quelques dates clés

Fermeture des IRL La volonté de Swissprinters de fermer les imprimeries réunies Lausanne suscite l'émoi. L'imprimeur historique de «24 heures» a servi nombre de prestigieux clients, de la Société des nations, au Metropolitan Museum de New York. Plus...

Une solution pour sauver les IRL est en bonne voie

Licenciement collectif Le ministre Leuba attend la réaction des actionnaires de Swissprinters à la contre-proposition du groupe de travail qu’il a patronné. Plus...

Les voies à suivre pour sauver «autant que possible» les IRL

Récapitulation Cette semaine, commence la recherche de contre-propositions au licenciement de 126 salariés. Plus...

Fermeture des IRL: l’Etat s'implique pour trouver des solutions

Renens Swissprinters SA, le Département cantonal de l’économie et la?Commune de Renens créent un groupe de travail pour offrir un avenir à?l’imprimerie condamnée Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.