Crédit en suspens pour la route cantonale à Saint-Saphorin

FinancesLa Municipalité aimerait requalifier la RC 780a, qui longe le sud du village, avant la Fête des Vignerons. Le Conseil veut plus de précisions.

Les accès au village, les pistes cyclables et les places de parc doivent être repensés en marge de l'assainissement de la chaussée.

Les accès au village, les pistes cyclables et les places de parc doivent être repensés en marge de l'assainissement de la chaussée. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fin octobre, le Conseil communal de Saint-Saphorin a renvoyé la Municipalité à son préavis. Alors que l’Exécutif demandait un crédit de 155'800 francs pour étudier l’assainissement et la requalification de la route cantonale en traversée de localité, le Législatif ne lui en a octroyé que 48'500, lors d’une séance du Conseil mouvementée, estimant manquer d’informations.

Pas de quoi effaroucher le syndic, Gérald Vallélian: «La commission ad hoc voulait reporter le préavis; là, nous pouvons au moins aller de l’avant. Et nous préciserons la suite lors du Conseil du 13 décembre.» Car le temps presse. En effet, le calendrier présenté aux conseillers table sur une mise à l’enquête à l’été 2018 et des travaux début 2019. Avec un but précis: être prêts pour la Fête des Vignerons, qui verra s’intensifier le trafic sur ce tronçon.

Une échéance qu’il serait encore possible de respecter, selon Gérald Vallélian. Le syndic annonce un premier rendez-vous avec le bureau d’architectes urbanistes GEA le 13 novembre. Les premières phases du préavis (diagnostic, approche participative, synthèse technique), couvertes par les 48'500 francs alloués, pourront avancer comme prévu. Si le Conseil a demandé des précisions, c’est aussi parce qu’un premier préavis, retiré de l’ordre du jour avant la précédente séance du Conseil, en juin 2017, annonçait des honoraires d’un autre bureau, de 90'000 francs pour le tout. «Nous nous sommes rendu compte que la contre-offre de GEA était plus à même de répondre à nos besoins, et nous voulons faire juste une fois pour toutes», explique Gérald Vallélian.

C’est que la RC 780a est un serpent de mer pour Saint-Saphorin. En 2011 déjà, un affaissement d’environ 15 cm avait alerté le Canton, qui avait mis en place des mesures de surveillance. «Aujourd’hui, c’est à peu près stabilisé. Mais on sait qu’on est sur des couches profondes pas très stables», relate le syndic. Une subvention cantonale, qui dépendra notamment du projet de requalification (aménagement cyclable, accès au village, éclairage, places de parc…), pourra être obtenue. Ainsi qu’une manne fédérale, liée à la réduction du bruit sur le tronçon, qui devrait bénéficier d’un revêtement phonoabsorbant. (24 heures)

Créé: 03.11.2017, 19h12

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.