Une «croco» à Lausanne pour Plateforme10

SculptureChoisie par un jury dans le cadre du concours d'intervention artistique sur les bâtiments de l'Etat, la locomotive d'Olivier Mosset et Xavier Veilhan image le passé et le futur du site muséal lausannois.

Monumentale mais mobile, l'oeuvre d'Olivier Mosset et Xavier Veilhan ressuscitant la locomotive

Monumentale mais mobile, l'oeuvre d'Olivier Mosset et Xavier Veilhan ressuscitant la locomotive "Crocodile" pourra être déplacée sur le site de Plateforme10. Image: PLATEFORME10

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Partis à 73 en décembre, les artistes désireux de poser leur empreinte dans l'enceinte de Plateforme10 n'étaient plus que 21 après un premier tour de jury. Dont plusieurs signatures internationales. L'enjeu? Un pari sur l'occupation d'un espace fortement connoté par son passé industriel mais désormais tourné vers son avenir muséal.

A l'examen des seize projets finalement déposés, le jury - formé des directeurs du Musée cantonal des beaux-arts, de l'Elysée et du Mudac ainsi que des architectes de Plateforme10, d'artistes et d'historiens d'art - a trouvé ce pari tenu dans la Crocodile imaginée par le plasticien suisse établi aux Etats-Unis, Olivier Mosset et le Français - qui représente dès ce mercredi son pays à la Biennale de Venise - Xavier Veilhan.

«Nous avons développé une idée qui pouvait rassembler le passé industriel, un attachement à ce passé et en même temps devenir une sorte de point de repère.»

Les deux artistes se connaissent mais ils n'avaient pas encore travaillé ensemble. C'est en découvrant qu'ils figuraient sur la même liste de postulants qu'ils se sont décidés. «Nous sommes très vite tombés d'accord, raconte Xavier Veilhan. Nous avons développé une idée qui pouvait rassembler le passé industriel, un attachement à ce passé et en même temps devenir une sorte de point de repère.»

A haute valeur symbolique, la Crocodile aura la forme, la couleur et l'imposante taille de son modèle «mais, précise Chantal Prod'hom, directrice du Mudac et présidente du conseil de direction Pôle muséal, c'est une oeuvre monumentale qui joue sur plusieurs registres comme la simplification des formes et la symétrie tout en cumulant les symboles en rappelant l'enfance en même temps que le savoir industriel suisse. Très important aussi, ce n'est pas un sculpture que l'on pose quelque part, elle est mobile et va pouvoir bouger sur le site.»" (24 heures)

Créé: 10.05.2017, 13h54

Articles en relation

Plateforme 10 reçoit 10 millions de la Loterie Romande

Beaux-arts Journée de chance pour le projet, qui reçoit un gros chèque et voit arriver huit cahiers de la créatrice emblématique Aloïse Corbaz. Plus...

Un crédit crucial pour réunir le Mudac et le Musée de l'Elysée

Plateforme 10 Le Grand Conseil devra voter une dépense de 51,7 millions de francs pour finaliser la mue culturelle du site ferroviaire. La part cantonale d'un projet à plus de 100 millions. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...