A Cully, le public est limité dans un des caveaux du «off»

Festival Alors qu’il fête ses dix ans, le THBBC ne peut plus laisser les curieux s’entasser à l’intérieur. Le festival a réduit sa capacité.

L’entrée du THBBC est désormais contrôlée par un Securitas qui évite que trop de monde s’entasse dans le caveau.

L’entrée du THBBC est désormais contrôlée par un Securitas qui évite que trop de monde s’entasse dans le caveau. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au Cully Jazz Festival, l’époque où il fallait jouer des coudes et écraser quelques orteils au passage afin de parvenir à s’extraire du bar du THBBC (The Hundred Blue Bottle Club) est révolue.

L’entrée du caveau, décorée de bouteilles bleues, est désormais gardée par un Securitas. «Il compte le nombre de personnes qui rentrent et sortent afin de s’assurer qu’il n’y en a pas plus d’une septantaine à la fois, explique Gilliane Rosazza, propriétaire du lieu avec son mari. Nous étions craintifs lorsque le festival nous a annoncé cette mesure, mais il est vrai que cela améliore le confort du public. Le Securitas ne les effraie pas, au contraire il discute avec les passants et tout se passe bien.»

Le célèbre caveau, qui fête ses 10 ans, est le seul du festival off à tomber sous le coup de cette mesure particulière. «C’est un caveau qui peut avoir une grande capacité car il a deux grandes salles et le bar est tout au fond, explique Guillaume Potterat, responsable des infrastructures du festival culliéran. Evacuer un lieu de cette taille rapidement peut être particulièrement compliqué.»

Sans oublier que le THBBC, contrairement à plusieurs caveaux de taille similaire, n’a qu’une seule porte que l’on ne parvient à rejoindre qu’après une volée d’escaliers étroits. «Les années précédentes, il pouvait y avoir jusqu’à 150 personnes à l’intérieur, précise Jean-Paul Demierre, municipal chargé de la Sécurité. A la fin de la dernière édition du Cully Jazz, nous avons donc décidé d’agir afin de le sécuriser.»

Car c’est bien à la Commune de Bourg-en-Lavaux de veiller à la sécurité de la manifestation, comme l’explique Rafael Stuker, responsable du Service communication et accueil de l’ECA (Etablissement cantonal d’assurance): «Le contrôle des mesures de prévention prises par les organisateurs ne relève pas des attributions de l’ECA. Ce sont les communes qui sont chargées d’appliquer les mesures édictées et qui pilotent la démarche de contrôle et d’autorisation. L’ECA n’intervient en principe que pour les manifestations réunissant plus de mille personnes organisées dans un local non affecté principalement à une manifestation.»

Mais quid des autres lieux du «off» souvent bondés? «La sortie du Caveau des Vignerons est plus large et plus facile d’accès, en trois petites marches on se retrouve dehors», précise Jean-Paul Demierre. Et Guillaume Potterat de préciser: «Le Caveau des Amis dispose d’une deuxième sortie, tout comme Das Schlagzeug.» Pour les autres lieux de concerts gratuits, il y a soit une porte à double battant, soit une seconde issue, pas forcément connue de tous, mais facile à ouvrir en cas de pépin.

Mesures suffisantes

Pour l’ECA, le Cully Jazz, malgré ses nombreux caveaux pris d’assaut, ne pose pas de problèmes de sécurité particuliers: «En principe, les exigences en matière de prévention des incendies sont suffisantes et prévoient la mise en place de mesures organisationnelles pour compenser les mesures techniques ou constructives qui pourraient manquer. Comme par exemple des extincteurs supplémentaires, l’interdiction de fumer, ou une limitation de la capacité de certains lieux», conclut Rafael Stuker.

Créé: 17.04.2015, 07h06

Anniversaire

Pour fêter ses 10 ans, le THBBC accueille The Treichler Pizzi Trontin Experience, composé des trois membres de The Young Gods. cullyjazz.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...