Passer au contenu principal

Une demande d’aide d’urgence pour les indépendants lausannois

Un postulat interpartis invite la Ville à leur accorder une aide ponctuelle d'environ 3000 francs.

Chantal Dervey

Les indépendants sont les laissés-pour-compte du dispositif financier que le Conseil fédéral a mis en place pour limiter les dégâts économiques provoqués par la pandémie. Mais la commune de Lausanne pourrait donner un petit coup de pouce.

Un postulat interpartis demande la mise en place d’une aide d’urgence pour les indépendants, les salariés de l’économie domestique et les petites entreprises qui comptent maximum trois employés. «On pourrait aussi imaginer que les cafés et les bars soient concernés», précise Benoît Gaillard. Le socialiste à l’origine du postulat s’est associé avec le PLR Guy Gaudard pour le coup. «Mais le texte a aussi été signé par les Verts», indique-t-il.

Zurich l'a fait

Inspiré de ce qui se fait en ville de Zurich, l’aide prendrait la forme d’une subvention à fonds perdu d’environ 3000 francs. Afin de définir qui pourrait en bénéficier, le texte du postulat propose de retenir comme critère «les activités ayant pignon sur rue».

«Les petits commerces de détail, les kiosquiers, les coiffeurs, etc., qui animent nos quartiers, sont les oubliés de cette crise, note Guy Gaudard. C’est pour cette raison que je pense que la Ville devrait faire un acte concret pour eux. Et je ne crois pas que cela va grever le budget de la commune.»

«L’idée fondamentale est de faire en sorte que l’on ne perdre pas un tas d’acteurs qui jouent un rôle prépondérant dans l’animation de nos rues et qu’après l’épisode du virus, on ne voie pas se multiplier les rideaux fermés et les mentions «à remettre» sur les vitrines lausannoises», complète Benoît Gaillard.

Est-ce le boulot d'une Commune de combler le déficit des mesures fédérales? D’autant plus que les finances lausannoises ne sont pas en aussi bonne santé que celles de la Confédération. «Préserver l’animation de nos rues est une question qui relève de politique économique lausannoise », estime le socialiste.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.