Les derniers figurants de la Fête du blé se font désirer

SociétéEncore à la recherche d’une centaine de participants, les organisateurs doivent composer avec l’évolution des mentalités.

Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En septembre dernier, la moitié des personnes inscrites ne se sont pas déplacées à la première réunion des figurants de la prochaine Fête du blé et du pain. Lors de la première réunion des chanteurs, la plupart des questions posées étaient liées à de probables futures absences. Ces deux exemples illustrent bien les nouvelles difficultés avec lesquelles doivent composer les organisateurs de la grande fête qui se déroulera en août prochain à Echallens. «Nous avions pris des mesures pour nous adapter à l’évolution de la société depuis la dernière édition, il y a dix ans, mais sincèrement, nous ne nous attendions pas à des changements d’une telle ampleur», reconnaît le président du comité d’organisation, Jacky Delapierre.

Tout n’est évidemment pas négatif. À huit mois du coup d’envoi, les préparatifs vont bon train dans le Gros-de-Vaud, puisque près de 800 personnes s’activent pour apprendre leur rôle, déchiffrer leurs partitions ou réaliser décors et costumes. Mais la fête est encore à la recherche d’une centaine de figurants sur les 500 prévus. Un casting supplémentaire, ouvert à toute personne intéressée à participer au spectacle, sera d’ailleurs organisé ce samedi à Echallens (voir en fin de texte). «Nous mesurons combien les gens vivent désormais dans l’immédiateté. Et pas que les jeunes, relève la responsable des bénévoles, Isabelle Alghisi. Les gens ont désormais de la peine à se projeter dans le long terme et ont besoin d’informations précises avant de décider de s’engager.» Une preuve? La présentation des premiers costumes au récent Comptoir d’Echallens a contribué à l’engagement de 150 bénévoles supplémentaires.

Exigences en hausse

«La notion de bénévolat a évolué de façon très rapide, reprend Jacky Delapierre. Avant, les gens donnaient de leur temps sans rien attendre en retour. Mais maintenant nous ne sommes probablement plus très loin des premières demandes de rétributions. Or ce n’est pas l’esprit que nous souhaitons donner à notre fête.» De quoi aussi être encore plus reconnaissant envers les fidèles de la première heure, qui se dévouent sans compter. «Car il y en a heureusement encore pas mal», apprécie le président.

«Il y a vingt ans, les figurants étaient de véritables recrues», image de son côté le secrétaire général, Éric Loup, qui faisait déjà partie du comité d’organisation de deux précédentes éditions. «Désormais, ce sont plutôt des sortes d’électrons libres.» C’est d’ailleurs à cause de cette évolution que les organisateurs ont mis en place un planning très concentré pour les répétitions du futur spectacle Solstices: elles n’auront lieu qu’un week-end par mois de janvier à mai. Et aucune n’est planifiée du 2 au 23 juillet, histoire que les participants puissent partir en vacances.

Mais la fête, comme toutes les autres manifestations, souffre aussi de la multiplication et de l’agrandissement de ces dernières. De la concurrence, en premier lieu, de la Fête des Vignerons, qui se déroulera une année plus tard, mais aussi plus localement des besoins croissants en bénévoles du Venoge Festival de Penthalaz ou du Croc’ the Rock Festival d’Etagnières. Sans parler des besoins en bras des traditionnelles fêtes des Jeunesses. Un mois avant la fête, un giron sera par exemple organisé à Saint-Barthélemy, village voisin d’Echallens.

Jacky Delapierre reste toutefois positif: «Je suis persuadé que nos derniers manques d’effectif vont se combler au fur et à mesure que nous nous approcherons de la date fatidique.» Pour les huit jours de fête, pas moins de 2000 bénévoles seront engagés. Casting pour les figurants

Ouvert à toute personne intéressée (adolescents et adultes), ce samedi 2 décembre dès 8 h 30 au collège de Court-Champ, à Echallens. Infos par courriel à benevoles@echallens2018.ch. Voir aussi www.echallens2018.ch (24 heures)

Créé: 30.11.2017, 06h34

«Finis les engagements pour dix ans»

Responsable de la promotion du bénévolat à l’association Bénévolat Vaud, Nadia Piemontesi Pahud observe des évolutions similaires à celles constatées par les organisateurs de la prochaine Fête du blé et du pain: «L’époque où les gens s’engageaient pour dix ou quinze ans est révolue. Cela correspond à l’évolution de la société, avec des gens de plus en plus mobiles géographiquement ou professionnellement. Il y a aussi une crainte croissante de donner la main et de se faire prendre le bras. Les gens ne s’engagent plus aveuglément et ont besoin de données claires avant de prendre une décision. Ces deux aspects posent notamment des problèmes pour le recrutement des membres des comités, où la charge de travail est généralement importante et variable.» Ils touchent toutes les catégories d’âge. «Chez les jeunes, on observe aussi une tendance à ne s’engager que dans des groupes qui leur correspondent, ce qui diminue les contacts intergénérationnels. Enfin, les jeunes retraités – une catégorie traditionnellement très active dans le bénévolat – sont désormais souvent pris en étau entre la garde de leurs petits-enfants et l’assistance à leurs parents.»

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.