La détection rapide du cancer est sur orbite

LausanneLunaphore, une société issue de l’EPFL, place son premier produit sur le marché européen.

Labsat, le dispositif de tests de détection rapide pour le cancer de Lunaphore, spin-off de l'EPFL.

Labsat, le dispositif de tests de détection rapide pour le cancer de Lunaphore, spin-off de l'EPFL. Image: Lunaphore

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La société vaudoise Lunaphore concrétise son intention de s’élancer sur le marché du dépistage du cancer. Elle commercialise son premier produit, Labsat, un test de détection rapide issu d’un travail de doctorat de l’EPFL. L’entreprise a obtenu le label CE. Son produit, destiné aux laboratoires de recherche, aux entreprises pharmaceutiques et aux hôpitaux, sera disponible dans la plupart des pays européens.

De quoi parle-t-on?
Les tumeurs se révèlent par la présence de biomarqueurs spécifiques sur un échantillon de tissu. Des anticorps réagissent à leur contact, produisant une coloration visible au microscope qui signale l’existence d’un cancer.

Quelle est l’innovation de Lunaphore?
Les méthodes habituelles peuvent prendre plusieurs heures avant de livrer leur diagnostic. Le dispositif en voie de commercialisation réduit drastiquement les délais d’incubation des produits réactifs. Les résultats apparaissent ainsi en 10 à 30 minutes. «Notre tout premier produit vise à mettre notre technologie de pointe entre les mains de nos clients. Nous croyons que sa précision et sa rapidité ouvriront une multitude de possibilités de coloration aux utilisateurs», déclare Ata Tuna Ciftlik, fondateur et PDG de Lunaphore.

Quelle est l’évolution de Lunaphore?
Fondée en 2014, la société est un spin-off de l’EFPL. Elle est d’ailleurs située sur le parc d’innovation de la haute école. Elle a levé 11,3 millions de francs et emploie aujourd’hui 25 collaborateurs. Selon un communiqué publié sur le site de l’EPFL, elle a obtenu de nombreux prix nationaux et internationaux comme Venture Kick (soutien au démarrage des start-up suisses), PERL (Prix entreprendre Lausanne Région), Venture (concours destiné aux entrepreneurs suisses), Venture Leaders (programme de développement de start-up) ou encore Science for Life. Sa prochaine étape est le développement d’un dispositif de diagnostic médical in vitro. PH.M. (24 heures)

Créé: 07.02.2019, 16h26

Articles en relation

Cancer du poumon: du nouveau pour le dépistage

Santé Le Matin Dimanche À ce jour, aucun examen préventif n’est préconisé chez les fumeurs. Une nouvelle étude d’envergure est sur le point de révolutionner le dépistage. Plus...

L’oncologie assure une forte croissance à la pharma suisse

Journée mondiale contre le cancer Les bénéfices 2018 de Roche et Novartis ont bondi grâce à leurs traitements vendus au prix fort. Plus...

Lunaphore remporte le premier prix PERL 2014

Lausanne La start-up fondée cette année a été primée pour sa méthode inédite de détection des antigènes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.