Deux candidats visent le siège du municipal démissionnaire à Saint-Sulpice

ElectionLes Indépendants de Centre-Droite lorgnent un deuxième représentant.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après plusieurs mois de conflit interne, la Municipalité de Saint-Sulpice va de l’avant. Le siège de Jean-Pierre Jaton – accusé de mobbing, puis réhabilité mais démissionnaire – doit en effet être repourvu lors d’une élection complémentaire le 8 octobre. Depuis lundi, dernier jour pour déposer sa candidature, deux prétendants sont en course. Il s’agit de Rémy Pache, sur la liste 1, pour les Indépendants de Centre-Droite (ICD) et de Cécile Theumann, sur la liste 2, pour l’Association St-Sulpice Ensemble (ASSE). Actuellement, l’Exécutif est composé de trois membres, dont le syndic, pour l’ASSE contre un seul pour l’ICD.

«Au regard de notre force politique, nous avons estimé qu’il n’était pas déraisonnable ni arrogant de viser un deuxième siège», annonce Rémy Pache. Le Conseil communal compte 36 membres de l’ASSE et 24 de l’ICD. Présent au Conseil communal depuis plus de vingt ans, l’ingénieur a déjà tenté sa chance lors d’une complémentaire en 2013 puis à l’élection générale de février 2016. «Je suis un candidat de consensus, raisonnable», indique-t-il.

En face, Cécile Theumann, présidente de l’Association des parents d’élèves, évoque une volonté d’élargir son champ d’action. «Ce rôle m’a permis d’œuvrer pour les familles mais aussi d’être sensibilisée au développement de Saint-Sulpice et aux défis à venir. Je veux contribuer, par mes compétences, au confort des habitants», annonce cette spécialiste en marketing, élue au Conseil communal en 2016. (24 heures)

Créé: 11.09.2017, 17h34

Articles en relation

L'élu de Saint-Sulpice est officiellement réhabilité

Saint-Sulpice La Municipalité avait demandé la suspension de l’un de ses membres, accusé de mobbing. Elle admet son erreur. Plus...

Les accusations de mobbing réfutées par une enquête

Saint-Sulpice Soupçonné de harcèlement, le Municipal Jean-Pierre Jaton a transmis au Conseil communal un rapport confidentiel qui balaie les allégations contre lui. Plus...

Déchirés, les élus de Saint-Sulpice tentent la médiation

Conflit La Municipalité conteste les résultats de l’enquête pour mobbing envers l’un de ses membres et a redistribué ses dicastères. Plus...

L'enquête pour mobbing s'achève dans la confusion

St-Sulpice Le municipal mis en cause par ses collaborateurs s'affirme blanchi. La Municipalité et le Conseil d'Etat ne commentent pas. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Johnny monument national. (Paru le 9 décembre)
(Image: Vallott) Plus...