Deux clips dépoussièrent les paysages vaudois

Musiques électroniquesEn ligne depuis quelques semaines, deux clips des DJ - producteurs Ryangel et Stratox sont plébiscités sur le web.

Une image prise lors du tournage du clip Adventure avec quatre copains figurants: (de g. à dr.) Mary-Noëlle, Max, manon et Eliott.

Une image prise lors du tournage du clip Adventure avec quatre copains figurants: (de g. à dr.) Mary-Noëlle, Max, manon et Eliott. Image: Sacha Voeffray - ldd

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le village de Poliez-le-Grand dans le Gros-de-Vaud, les pâturages des Mosses et, bien évidemment, les vignes de Lavaux. La visite guidée, quasi touristique, dure un peu plus de quatre minutes. Le temps de découvrir Milk addiction et Adventure, deux clips des DJ - producteurs lausannois Ryangel et Stratox, visionnés respectivement plus de 110 000 et 90 000 fois sur Internet. «Non, je ne touche aucune subvention de l’Office du tourisme, rigole le premier nommé, Lucien Meylan de son vrai nom. Mais quand nous avons réfléchi aux décors, nous nous sommes dit que les paysages d’ici étaient un bon moyen de se démarquer du reste de la production. Et puis pourquoi toujours partir ailleurs? On a tellement de beaux coins chez nous». Et d’avouer que le tournage lui a permis de découvrir avec émerveillement le Lac Lioson.

L’histoire de ces deux clips de musiques électroniques - de la progressive house et de la house pour les connaisseurs -, c’est aussi celle d’une bande de potes formée autour des terrains de foot et dans les soirées du Gros-de-Vaud. Lucien Meylan qui est, pour la petite histoire un des enfants de l’humoriste Bouillon, est en effet un ancien joueur de la 1re équipe de Thierrens et un organisateur de soirées de longue date. Mais ce n’est qu’en 2013 qu’un ami lui a suggéré de passer derrière les platines. Après être parti six mois au Canada dans une école de DJ et de production, il décroche rapidement à son retour des contrats dans toute la Suisse: au MAD et D! Club de Lausanne bien sûr, mais aussi à Zurich, Lucerne, Genève ou en juin dernier au Stade de Suisse à Berne, où il était le seul DJ romand à se produire dans le cadre de la KV Fescht.

Pas facile toutefois de mener cette vie nocturne en parallèle avec des études de marketing, communication et relations publiques. Pour 2017, Ryangel a donc décidé de lever le pied. «Je n’ai plus trop envie de mixer pour mixer et vais donc être plus sélectif dans les endroits où je me produirai. Et vu le plaisir que nous avons pris avec Bastien (ndlr: «Stratox» Sudan) à réaliser ces clips et l’accueil du public, nous préférons désormais nous concentrer sur l’écriture de nouveaux morceaux et la réalisation de nouveaux clips». Avec leurs potes Anthony Tâche à la caméra et Sacha Voeffray, le duo est dans les starting-blocks pour faire découvrir aux Internautes de nouveaux coins de pays au son de leurs musiques électroniques. (24 heures)

Créé: 05.01.2017, 11h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.