Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

«Que vont devenir ces jeunes ivres morts tous les week-ends?»

Pierre-Alain Raemy, chef de la police lausannoise,dit sa préoccupation face aux débordements de fêtards avinés.

-Les actes de violence se multiplient, le sentiment d’insécurité augmente, une bagarre vire à l’émeute le 13 mai, et le scénario manque de se reproduire deux semaines plus tard. Etes-vous en train de perdre le contrôle de la vie nocturne à Lausanne?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter