«Le dispositif contre le deal de rue fonctionne»

DroguesDès le 14 janvier, les policiers lausannois occuperont le terrain des dealers de rue deux heures de plus, soit de 7h à 23h. La Municipalité dresse un bilan positif sur 100 jours.

La rue Saint-Roch est un des secteurs où la présence policière a été renforcée depuis le mois de juin.

La rue Saint-Roch est un des secteurs où la présence policière a été renforcée depuis le mois de juin. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Face à la grogne populaire, la police de Lausanne a renforcé son dispositif de lutte contre le deal de rue en juin dernier. Actuellement, des agents affichent une présence visible, entre 8h et 22h, dans plusieurs zones du centre-ville afin de reprendre le terrain aux revendeurs. La Municipalité annonce à présent son intention de renforcer cette politique. À partir du 14 janvier prochain, les policiers patrouilleront de 7h à 23h, soit deux heures de plus chaque jour.

Nombre de dealer en baisse

«Nous constatons que le dispositif fonctionne», se félicite Pierre-Antoine Hildbrand, municipal lausannois en charge de la Sécurité. Dressant un bilan sur 100 jours, l’Exécutif estime en effet que le nombre de dealers a nettement diminué dans l’hypercentre de Lausanne, et notamment aux six «points chauds» que sont Chauderon, Maupas - Saint-Roch, Bel-Air et la passerelle de l’Europe, la gare et le Petit-Chêne, Saint-François et la rue de Bourg, et enfin la zone Riponne-Tunnel.

«Ce n’est pas la présence policière dans la rue qui va empêcher la vente et la consommation de drogue»

«Nous ne sommes pas dupes, concède néanmoins Pierre-Antoine Hildbrand. Ce n’est pas la présence policière dans la rue qui va empêcher la vente et la consommation de drogue. Notre objectif ici est limité. Il s’agit de réduire le deal de rue dans les moments et aux endroits où il n’est pas socialement acceptable du fait qu’il occupe l’espace public.»

Selon l’édile, le marché de la drogue a essentiellement changé ses horaires. Mais les contacts entre acheteurs et vendeurs se prennent aussi davantage par SMS. Le deal se serait aussi reporté dans une certaine mesure dans les appartements, les transports publics et dans le milieu des squatteurs. En revanche, il n’y aurait pas de report significatif dans d’autres quartiers de la ville.

Pas d'augmentation des effectifs

L’allongement de la présence policière dans les rues de Lausanne n’entraînera pas une augmentation des effectifs directement sur le terrain. Les 10,4 postes supplémentaires inscrits au budget 2019 de la Ville pour la sécurité ne sont ainsi pas seulement destinés au renforcement du dispositif, qui continuera de mobiliser 40 policiers simultanément. Pour assurer cette présence en horaire étendu, ne déshabille-t-on pas Pierre pour habiller Paul? «Nos moyens sont limités, mais nous les utilisons pour répondre au mieux aux besoins», défend Pierre-Antoine Hildbrand. (24 heures)

Créé: 02.11.2018, 18h20

Articles en relation

Nouvelle action antistups dans un squat de migrants

Deal de drogue Deux kilos et demi de cocaïne ont été saisis lundi au Mont-sur-Lausanne. La police avait déjà visé le même collectif en mai à la Blécherette. Plus...

Les dealers restent actifs dans les bus

Drogue Le dispositif policier contre le deal de rue est jugé satisfaisant. Reste le souci du report dans les transports publics. Plus...

«La lutte contre le deal de rue? Une faillite complète»

Genève Le libéral-radical Benoît Genecand dénonce l’échec de la politique menée par Pierre Maudet, PLR lui aussi. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.