Les «dissidents» à la trappe à Lavaux-Oron

VD2017Le PLR en force, l'UDC perd des plumes, les Vert'libéraux créent la surprise. Au final, c'est le statu quo.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les dissidences en cours de législature se sont avérées un mauvais calcul à Lavaux-Oron. Pour rappel, Lena Lio, élue en tant que Vert'libérale en 2012, et Marc Oran, ancien PS, avaient respectivement changé d'étiquette: UDC pour la première, La Gauche pour le second. Candidats à leur réélection, ni l'un ni l'autre n'a été élu.

«Tout ça pour ça», serait-on tentés de dire. Car au final, en termes de répartition des forces, l'opération aboutit à un statu quo par rapport à 2012.

L'UDC est la seule à perdre des plumes. Même si elle conserve ses deux sièges par rapport à 2012, elle n'a en rien capitalisé sur son transfuge Lena Lio, preuve d'un recul certain. Au final, Nicolas Glauser (sortant) et Jean-Bernard Chevalley, tous deux agriculteurs à Puidoux, sont élus. «Il est certain que la retraite politique de Philippe Modoux a pesé sur le résultat», admet Nicolas Glauser en revenant sur la retraite politique du très expérimenté élu.

Quoi qu'il en soit, le siège «volant» va aux Verts'libéraux, grands gagnants du jour et surprise du scrutin. Le fauteuil va précisément à Jean-François Chapuisat (1108 voix), qui a pris la dernière place vacante, la 12e. «Un résultat inespéré en ce qui me concerne, d'autant plus au vu de nos moyens, lance le vainqueur du jour. Est-ce le résultat des dissidences? Je veux croire que notre message a primé davantage que les déboires des autres.»

Le PLR en force

En tête du peloton, la très solide liste PLR a cartonné avec des scores très loin devant ses concurrents (tous les élus PLR ont fini au-delà des 6000 voix, le suivant, le Vert Andreas Wüthrich, ayant enregistré 3351 voix). La non-candidature du ténor Jacques Haldy a donc eu lieu sans que le parti n'en pâtisse.

Celui-ci n'a pas obtenu de siège supplémentaire pour autant. Il conserve donc ses cinq élus, grâce notamment à la locomotive Philippe Leuba (réélu au Conseil d'Etat). Par conséquent, les quatre sortants sont réélus ­- Guy-Philippe Bolay, de justesse comme 6e PLR, Eric Sonnay, Jean-Rémy Chevalley, Jean-Marc Genton, ainsi que Florence Gross, à ses débuts au Parlement et benjamine de la liste.

«Si je suis déçu du 6e siège manqué? Non, même si nous espérions le décrocher, on ne peut pas parler de déception avec 5 élus sur 12, analyse Cédric Alber, chef de campagne du PLR Lavaux-Oron. Nous avons fait la démonstration de l'excellent socle électoral dont nous disposons dans le district. Et pour la première fois, le PLR finit premier à Oron. Ce résultat reflète bien la sensibilité du district, de droite. Avec l'UDC, nous représentons 7 élus sur 12.»

Le PS conserve ses deux sièges de 2012 malgré les tribulations survenues en cours de route. Monique Ryf et Pauline Tafelmacher font ainsi leur entrée au Parlement. Muriel Thalmann, sortante, n'est pas réélue, elle qui avait été «reléguée» en 8e position sur la liste PS.

Statu quo également chez les Verts avec deux sièges, soit ceux d'Andreas Wüthrich (sortant) et Christian van Singer. Le conseiller national ravit ainsi le siège à Josée Martin, sortante.

Enfin, l'Alliance du Centre (Vaud Libre et PDC), qui misait notamment sur Claude Béglé, n'est pas parvenue à placer l'un des siens. (24 heures)

Créé: 30.04.2017, 19h40

Articles en relation

Revivez la journée d'élection des autorités vaudoises

Les Vaudois aux urnes Les Vaudois ont choisi ce dimanche la composition du Conseil d'Etat et du Grand Conseil. Réactions, résultats, vidéos, vous retrouverez tout le premier tour dans ce live. Plus...

Les Vaudois se rendent aux urnes avec un suspense très limité

Elections cantonales On verra ce dimanche à quel point les électeurs sont satisfaits de la politique du Conseil d'Etat sortant. Ils doivent aussi élire ou réélire 150 députés. Plus...

Le rush final des partis contre l'abstention

Elections cantonales Les votes anticipés laissent craindre une baisse inquiétante de la participation au scrutin. Les familles politiques tentent de mobiliser leurs électeurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.