Passer au contenu principal

Les dix-sept bus restent au garage

Les incendies des deux Néoplan, qui ont pris feu le 24 janvier et le mars dernier, n’ont pas les mêmes causes. La flotte reste donc immobilisée.

Ils ont eu chaud, les passagers qui voyageaient sur la ligne 2 à Lausanne ce mardi soir.
Ils ont eu chaud, les passagers qui voyageaient sur la ligne 2 à Lausanne ce mardi soir.
SPSL
Grâce au sang froid de la conductrice, l'incendie n'a pas fait de blessé.
Grâce au sang froid de la conductrice, l'incendie n'a pas fait de blessé.
SPSL
Grâce au sang froid de la conductrice, l'incendie n'a pas fait de blessé.
Grâce au sang froid de la conductrice, l'incendie n'a pas fait de blessé.
SPSL
1 / 6

Les dix-sept autobus Neoplan des TL restent au garage jusqu’à nouvel avis. Immobilisée suite à deux incendies survenus les 24 janvier et 2 mars derniers, la flotte ne peut pas être remise en circulation. La raison: les deux bus ont visiblement pris feu pour des causes différentes. Les investigations se poursuivent «afin d’exclure tout risque de troisième incendie sur cette série», expliquent les TL.

Si le premier bus a pris feu à cause d’un problème sur les tuyaux hydrauliques du ventilateur du moteur, le second aurait été la proie des flammes en raison d’un court-circuit dans la torche électrique, au niveau de la cage moteur. Pour pallier le manque immédiat de véhicules, les TL vont louer à leur partenaire TPG sept autobus articulés qui seront mis en service sur le réseau au début de semaine prochaine.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.