La droite refuse de voir filer l'argent des parkings

LausanneL’idée d’affecter l’argent du stationnement pour la mobilité en général passe mal. Un recours est déposé.

Le parking de Bellerive et... un vélo.

Le parking de Bellerive et... un vélo. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On les savait fâchés. De nombreux membres du PLR, de l’UDC et du PLC avaient fait savoir en juin déjà que l’une des idées de Florence Germond leur déplaisait fortement.

C’était au moment de la discussion sur les comptes de la Ville de Lausanne. La municipale des Finances y avait glissé une modification du règlement sur la circulation et le stationnement. Le but: pouvoir allouer les recettes du stationnement à un fonds sur la mobilité dans son ensemble.

«Incompréhensible» pour les 23 élus de droite, qui ont déposé lundi un recours à la Cour constitutionnelle du Tribunal cantonal. Matthieu Carrel, chef du groupe PLR au Conseil communal: «Il y a d’abord la frustration de ne pas avoir pu tenir un vrai débat sur la question. Cette mesure, enrobée dans un grand préavis sur les comptes, est tout simplement un cavalier législatif.»

«L’été, ce n’est pas idéal pour récolter des signatures.»

Passé la frustration, la droite a décidé d’agir. Elle aurait pu opter pour un référendum, mais elle a renoncé. «L’été, ce n’est pas idéal pour récolter des signatures, poursuit Matthieu Carrel. Mais surtout, nous avons des arguments juridiques à faire valoir auprès de la Cour constitutionnelle.»

L’élu indique en effet qu’une jurisprudence existe, qui précise qu’une taxe sur le stationnement ne peut que servir à financer des mesures liées au stationnement. En somme, c’est bien cela qui provoque l’ire de la droite: «Que l’argent que paient les automobilistes serve in fine potentiellement pour des aménagements de mobilité douce auxquels les autres usagers de la route ne contribueraient pas, ou beaucoup moins. C’est injuste», dit le membre du PLR, lui-même cycliste.

Une logique que la municipale Florence Germond déplore, non sans rappeler au préalable que l’article décrié par la droite a été avalisé par l’État de Vaud. «Ce qu’on constate, c’est que la droite lausannoise est contre les mesures de mobilité douce et de modération du trafic. Il y a un décalage complet entre cette volonté de favoriser la voiture en ville et l’état d’esprit de la population qui ne cesse de demander une tranquillisation et un apaisement du trafic pour améliorer la qualité de vie.»

La décision de la Cour constitutionnelle devrait tomber dans les six mois à venir.

Créé: 24.07.2018, 20h22

Articles en relation

La Municipalité de Lausanne accusée de «déni de démocratie»

Politique La municipale des finances s'est attiré les foudres de la droite qui la soupçonne de faire passer en douce de nouvelles hausses sur le stationnement. Plus...

Fini de parquer gratos à la pause de midi!

Lausanne Le stationnement entre 12 h 30 et 13 h 30 est désormais payant dans l'hypercentre. La Ville assure que ce n’est pas pour une question d’argent. Plus...

Fini de parquer gratos à Bellerive le dimanche

Lausanne Après avoir supprimé l’heure de stationnement libre entre midi et deux heures au centre, la Ville embraye avec le parking dominical au bord du lac. Plus de mille places sont concernées. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.