Les élus invités à refuser le cadeau de Parking Riponne SA

PolémiqueA Lausanne, les Verts s’énervent du stationnement mis à disposition pendant les séances du Conseil. Il dépasse les limites fixées.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Verts lausannois ont mis le doigt sur un fait cocasse. Il mêle écologie, conflits d’intérêts et respect des règlements.

Pour chacune de leurs séances, qui ont lieu place de la Palud, les conseillers communaux lausannois bénéficient du stationnement gratuit à la Riponne. C’est la société Parking Riponne SA qui le leur offre. Depuis «au moins trois législatures», dit un élu.

Bien évidemment, ce cadeau fait à la centaine de citoyens lausannois de tous bords politiques qui choisissent de se rendre en voiture à leur Conseil communal irrite les écologistes. Ils y voient une incitation à l’utilisation «de la voiture en lieu et place des transports publics ou de la mobilité douce». Mais ils n’en font pas le centre de leur argument, dans le cadre d’une lettre qu’ils ont envoyée au Bureau du Conseil communal.

Non, les Verts lausannois mettent l’accent sur un risque de conflit d’intérêts. Le parking de la Riponne est en effet une propriété de la Ville qui est louée à la SA, bénéficiaire d’un droit de superficie. Or, ces prochains mois ou années, notamment dans le cadre de la transformation de la place qui recouvre ce parking, les élus seront fort probablement amenés à voter sur l’avenir des lieux.

De l’aveu de la coprésidente du groupe des Verts, Alice Genoud, ce sujet interloque depuis longtemps dans ses rangs. «Le débat sur la transparence et les avantages accordés aux élus a remis la question sur le devant de la scène», résume-t-elle. Selon les écologistes, la question est aussi et peut-être avant tout réglementaire. Dans la grande tendance des exigences de transparence de la part des élus, le Bureau du Conseil communal, présidé par le Vert Valéry Beaud, a justement édicté en janvier dernier une recommandation à l’égard du plénum. Calée sur les restrictions qui encadrent la Municipalité, celle-ci autorise les édiles à accepter des avantages «dont la valeur marchande n’excède pas un montant de l’ordre de 300 fr. par situation».

Un cadeau à 1500 fr.

Les écolos ont fait le calcul. À environ 14 francs la soirée de stationnement, pour 22 à 24 soirées de Conseil par an, la limite autorisée est dépassée en une seule année. Après réception du courrier, le Bureau du Conseil a planché sur la question. Et fera prochainement une réponse à l’ensemble des élus. Sa conclusion: «Ce cas-là entre effectivement en conflit avec la recommandation édictée, dit Valéry Beaud. Nous avons eu un débat pour savoir si le cadeau équivalait à une soirée à la fois, à un an ou à l’ensemble de la législature. Nous avons estimé que c’était plutôt ce dernier critère qui fait foi, puisque les élus qui veulent bénéficier de ce parking gratuit obtiennent une autorisation valable le mardi pour toute la législature.» Soit une valeur d’environ 1500 à 1600 francs.

Dans les deux grands partis communaux, la démarche verte appelle à la résignation. «Il est assez juste, dans cette période de méfiance à l’égard des élus, qu’on se soumette à une certaine discipline», dit Matthieu Carrel, le chef de groupe PLR et cycliste convaincu. De son côté, Denis Corboz, président du PS Lausanne, est plutôt sceptique sur la ligne développée par les Verts en ce qui concerne la prétendue incitation à choisir la voiture. Il reconnaît en revanche pleinement que «si ce parking offert dépasse les limites de ce qui est recommandé, alors il faut arrêter». Au PS, de son avis, personne n’en profite actuellement. Mais si tel devait être le cas, le président rappellera à ses membres «que ce n’est pas adéquat».

Créé: 16.05.2019, 19h48

Articles en relation

Frais et voyages: Lausanne joue la grande transparence

Politique La Ville publie la liste de ses voyages et leurs coûts, se dote d'une directive sur les cadeaux et dévoile ses notes de frais. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.