Passer au contenu principal

Les élus disent non à un reçu pour les interpellations de police

A Lausanne, la gauche radicale propose l’introduction de cette mesure. Elle n’a été suivie que par les Verts.

FLORIAN CELLA -A

Hasard de l’ordre du jour, les élus lausannois devaient discuter mardi soir d’une idée touchant aux pratiques policières. Dans un contexte de révélations quant au décès d’un homme à la suite d’une interpellation du corps lausannois. Personne ne s’est cependant risqué à évoquer cette affaire dans le cadre du débat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.