Les élus lausannois pour un pavillon Suisse à l’Aquarius

HumanitaireCette position en faveur du navire humanitaire sera communiquée au Conseil fédéral.

C'est le président du groupe PS au Conseil communal de Lausanne, Vincent Brayer, qui a porté l'interpellation intitulée La Ville de Lausanne est-elle solidaire avec l'Aquarius ?

C'est le président du groupe PS au Conseil communal de Lausanne, Vincent Brayer, qui a porté l'interpellation intitulée La Ville de Lausanne est-elle solidaire avec l'Aquarius ? Image: Theo Heritier

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lausanne enverra un message à Berne. Sur décision des conseillers communaux – 48 oui 14 non – la Municipalité est en effet vivement encouragée à signifier au Conseil fédéral qu’il faut accorder le pavillon suisse au navire humanitaire Aquarius.

C’est le socialiste Vincent Brayer qui a lancé l’idée, facilement suivie par les autorités. Oscar Tosato (PS) a expliqué que la Municipalité de Lausanne s’associait à l’argumentaire développé par l’Entraide protestante (EPER). Donner le pavillon serait ainsi non seulement «un geste d’humanité» mais aussi une façon de marquer une opposition à la «criminalisation des organisations humanitaires». Le navire humanitaire de SOS Méditerranée qui vient en aide aux migrants, bloqué depuis plusieurs semaines à Marseille, cherche un nouveau pavillon.

Des parlementaires, des personnalités publiques et des milliers d’anonymes ont déjà fait savoir qu’ils veulent que la Suisse fournisse le sien. Xavier Company (Verts) a déclaré que «tous les soutiens possibles» doivent être exprimés.

Que Lausanne peut faire figure d’exemple, notamment pour le Canton, qui se prononcera la semaine prochaine – le Grand Conseil de Neuchâtel a pour sa part dit non, mercredi matin. «La barque n’est pas pleine» a encore lancé Paola Richard-De Paolis (PS). Membre de SOS Méditerranée et du comité de soutien «qui a collaboré à la création de SOS Méditerranée en France», Claude Calame (Ensemble à Gauche), a appelé à la solidarité. «Il y a urgence», a-t-il martelé.

À droite, l’idée a été accueillie plus difficilement. Philipp Stauber (PLC) a déclaré que les migrants qui choisissent la traversée sur un bateau «ont les moyens de se payer l’avion» mais qu’ils ne le font pas parce qu’ils savent que leur acte est illégal. Il ajoute que le soutien de Lausanne pourrait être assimilé à une promesse d’accueil. «Totalement déplacée», selon lui. Valentin Christe (PLC) reproche à cette initiative d’être un «soutien à une politique migratoire extrêmement dangereuse». Bertrand Picard (PLR) a dit avoir signé l’appel à titre personnel mais ne pas soutenir la démarche de la Ville comme entité. (24 heures)

Créé: 07.11.2018, 16h42

Articles en relation

Les appels se multiplient en faveur de l’«Aquarius»

Migrants Douze ONG insistent auprès du Conseil fédéral pour que le navire humanitaire puisse battre pavillon suisse. Plus...

«Nous avons fait face aux gardes-côtes libyens»

Migration Bientôt sans pavillon, l’«Aquarius» cherche à débarquer les 58 migrants recueillis. À bord, la Vaudoise Kiri Santer témoigne Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.