Les élus veulent revoir le rôle des bus à la Sallaz

LausanneLe Conseil communal a renvoyé mardi pour étude à la Municipalité un postulat qui demande plus de place pour les piétons sur la place.

La place de la Sallaz est partagée par les piétons et les bus TL ce qui peut être parfois dangereux, estiment les conseillers communaux.

La place de la Sallaz est partagée par les piétons et les bus TL ce qui peut être parfois dangereux, estiment les conseillers communaux. Image: PATRICK MARTIN/A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comme un seul homme, le Conseil communal de Lausanne a renvoyé mardi soir à la Municipalité un postulat du PLR Guy Gaudard concernant l’espace pour les piétons sur la place de la Sallaz. L’élu déplore que les «tourners» de bus sur ce périmètre se fassent en trop grande proximité avec les piétons. Il propose de remettre les gros véhicules TL dans les tracés de la route d’Oron, comme autrefois.

L’idée a suscité de nombreuses remarques, débouchant sur un vrai débat au sujet de la place de la Sallaz. Pour Graziella Schaller, du Centre, il serait pertinent de faire un bilan du fonctionnement de cette place. Elle confirme que la présence des bus est «vraiment critiquée» par les usagers.

Au PLC, Nicola Di Giulio observe que plusieurs centaines de piétons sortent du M2 et semblent perdus. «Il faut analyser le site pour le sécuriser», estime-t-il. Son collègue de parti Georges-André Clerc voit actuellement dans la place de la Sallaz «plus une gare routière» qu’une place. Il note en plus que les bus sont silencieux, ce qui constitue un facteur de stress, notamment lorsqu’on est là avec des enfants en bas âge.

Ancien conducteur TL et fidèle usager, Johan Pain, d’Ensemble à Gauche, fait valoir que remettre les bus à leur ancienne place serait plus sûr: «Même si l’ancien arrêt se trouve loin du M2, il est au bon endroit.»

Poursuivant dans la critique urbanistique, le Vert Valéry Beaud a rappelé à l’assistance que son ancien collègue Roland Ostermann avait prédit le problème. Des allusions à l’ancien municipal Olivier Français, concepteur, ont été entendues.

Il s’est toutefois trouvé un élu, l’UDC Jean-Luc Chollet, pour inviter le Conseil communal à la patience: «La place n’est même pas amortie financièrement! N’oublions pas qu’elle est destinée au transfert modal entre les lignes extra-urbaines et la ville.»

Responsable du dossier, la municipale Florence Germond a incité aussi à la prudence: «La Municipalité est consciente des problèmes. Nous avons lancé un sondage avec 3400 flyers distribués auprès des usagers et des habitants. Dans un premier temps, nous allons procéder à des améliorations légères. L’objectif est que la place soit animée. C’est pourquoi nous y avons installé le marché, une structure de jeux et des lieux de troc.»

Créé: 31.05.2018, 17h34

Articles en relation

Piétons et bus se cherchent à la Sallaz

Lausanne L’usage mixte de la nouvelle place est source de tensions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...