L’EMS de Chexbres aura trente lits de plus

TerritoireLe Conseil communal a accepté l’extension de l’EMS La Colline, en lisière du périmètre Lavaux Unesco.

L’établissement (ici en 2002) gagnera 3000?m2 de surface.

L’établissement (ici en 2002) gagnera 3000?m2 de surface. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On ne s’étonnera pas que l’établissement médico-social qui jouit de la plus belle vue du canton n’arrive pas à répondre à la demande depuis plusieurs années. L’EMS La Colline, situé à Chexbres, sur le balcon du Léman, pourra se mettre à niveau. Le Conseil communal a accepté le plan partiel d’affectation (PPA) qui permet son extension à l’ouest. L’établissement gagnera 3000 m 2 de surface de plancher déterminante (en plus des 8000 actuels) et passera de 74 lits, la plupart en chambres doubles, à une centaine et davantage de chambres privées. Un concours d’architecture suivra.

Le projet est en gestation depuis huit ans, mais il pourra tout de même bénéficier des subventions cantonales. Outre l’augmentation de la capacité d’accueil et la possibilité future d’un meilleur accompagnement personnalisé des résidents, le plan d’extension permettra d’agrandir le parking et d’en mettre une partie à disposition des villageois. Le PPA prévoit aussi le déclassement en zone viticole de la zone constructible en aval déjà plantée en vigne.

Pas de «droit à la vue»

Deux oppositions avaient été déposées à l’issue de la mise à l’enquête, en juin. L’Association Sauver Lavaux demandait une diminution de la surface de construction. Bien qu’à la limite du périmètre de la LLavaux (loi sur la protection de Lavaux), le bâtiment est très visible depuis l’aval, et l’association voulait en réduire l’impact visuel. Le PPA modifié en conséquence, l’opposition a été retirée. Une voisine s’opposait quant à elle en raison de l’«atteinte à la beauté du site» que constituait cette extension et de la possibilité que sa vue soit occultée à l’est. Le premier argument, d’intérêt général, est irrecevable de la part d’un particulier. Pour ce qui est du second, il n’existe pas de «droit à la vue». L’opposition a donc été levée par les conseillers.

(24 heures)

Créé: 18.12.2015, 16h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.