A Epalinges, on ne voulait pas d'un McDo. Ce sera un garage

UrbanismeLe long de la route de Berne, un garage prendra la place libérée par un projet de fast-food. L’Etat a renoncé à acheter la parcelle.

Le bâtiment de Faucherre Transports sera conservé mais il?sera rénové de fond en comble.

Le bâtiment de Faucherre Transports sera conservé mais il?sera rénové de fond en comble. Image: MARIUS AFFOLTER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au carrefour des Croisettes, à Epalinges, le feuilleton de la parcelle appartenant à l’entreprise Faucherre Transports va connaître son épilogue. Après quatre ans d’incertitudes, c’est finalement le groupe Jan-Autos, agent officiel BMW, qui va installer un garage dans le bâtiment qui longe la route cantonale 601, la route de Berne. La promesse de vente a été signée il y a quelques jours à peine.

Le devenir de la parcelle en question, que Faucherre Transports, par besoin de liquidités, a mise en vente pour un montant de 9 millions, a alimenté la politique palinzarde ces dernières années.

Controversé

La première entreprise à s’y intéresser a été McDonald’s Suisse, qui s’est bagarré pendant plus de trois ans pour installer au carrefour des Croisettes, à deux pas de la station du M2, un restaurant de 220 places intérieures ?et 200 extérieures, un McDrive et un parking pour 40 voitures.

La mise à l’enquête avait soulevé des oppositions en cascade, dont celles de la Commune et du Canton: la première refusant d’accorder le permis de construire si McDonald’s n’obtenait pas l’autorisation cantonale qui permettrait à ses clients d’accéder au restaurant par la route de Berne, le second s’opposant à l’accorder pour ne pas installer un important générateur de trafic le long d’un tronçon routier qui est déjà l’un des plus sollicités du canton.

L’Etat dans la course

Devant la levée de boucliers suscitée par son projet, la multinationale jetait l’éponge à la fin de l’an dernier (lire ici) , laissant ainsi le champ libre à un nouveau protagoniste qui, dans l’intervalle, s’était invité autour de la table des négociations.

En l’espèce, il s’agissait de l’Etat de Vaud (lire ici) , qui envisageait alors l’acquisition d’une parcelle sous laquelle il pourrait aménager un tiroir de rebroussement du M2, indispensable au développement de la ligne et à son éventuel prolongement.

«Nous avons fait une proposition financière à Faucherre, sur une base toutefois moins élevée que le montant que McDonald’s semblait être prêt à payer, confir­me la conseillère d’Etat Nuria Gorrite. Mais, au bout du compte, notre offre n’a pas été retenue, l’entreprise nous ayant informé qu’elle étudiait une proposition plus intéressante que la nôtre et compatible avec une extension du M2.»

Bâtiment rénové

Fin 2017, si tout se déroule comme prévu, le groupe Jan-Autos, implanté à Lausanne, à Morges, à Saint-Légier et à Vionnaz (VS), va donc quitter ses locaux lausannois de la rue du Maupas, où il est locataire, pour transférer à Epalinges le garage qui emploie 32 personnes sur la centaine de collaborateurs de l’entreprise. «Nous allons nous installer dans le bâtiment existant, qui sera entièrement rénové et mis aux normes, confirme Michel Humbert, patron de Jan-Autos. Le site nous a intéressés pour deux raisons principales: le fait qu’il s’agit déjà d’un garage et la proximité du M2. Les clients qui déposent leur voiture le matin reçoivent gratuitement une carte Galaxy qui leur permet de circuler en attendant de revenir la chercher le soir. Avec une quarantaine de véhicules par jour, nous n’allons pas accroître la circulation au carrefour des Croisettes.»

Discussion avec les tl

Dans la perspective de la cons­truction d’un tiroir de rebroussement du M2, le patron de Jan-Autos, qui affirme que l’achat lui a coûté bien moins que 9 millions, précise encore qu’il est d’ores et déjà en discussion avec les Transports publics lausannois (TL) afin de parvenir à un accord avant la mise à l’enquête de son projet.

Syndic d’Epalinges, Maurice Mischler, qui ne voyait pas d’un bon œil l’installation d’un McDo, ne cache pas sa satisfaction: «L’arrivée d’un garage important, qui ne sera pas un générateur de trafic et permettra une extension du M2, est un véritable soulagement pour la Commune, dit-il. Il valait la peine de se battre.»

Créé: 10.05.2016, 18h29

Une route de Berne transformée jusqu’au Chalet-à-Gobet

Entre le carrefour des Croisettes et Le Chalet-à-Gobet, il y a environ 4 km empruntés quotidiennement par près de 20'000 véhicules. Entrée nord de l’agglomération Lausanne-Morges, cet axe principal du réseau routier cantonal va faire l’objet d’une requalification qui verra bus, vélos, piétons et voitures se partager la chaussée «de manière cohérente». C’est en ces termes que le Canton a présenté par le menu, lundi soir à Epalinges, ce qu’il adviendra de ce tronçon à la fin des travaux planifiés de 2017 à 2019.

Dans le sens de la montée, il est prévu deux voies de circulation générale pour le trafic individuel motorisé. Dans le sens de la descente, une voie sera destinée à ce même trafic, tandis que les bus disposeront d’une voie propre qu’ils partageront avec les vélos. De larges trottoirs seront aménagés de part et d’autre de la route de Berne entre la Croix-Blanche et Le Chalet-à-Gobet, ainsi que des bandes cyclables. Enfin, deux nouveaux giratoires verront le jour au niveau de l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) et de la Croix-Blanche. La vitesse sera limitée à 70 km/h dès le giratoire de l’EHL et un revêtement phonoabsorbant sera posé afin de contribuer à préserver la qualité de vie des riverains. Coût des travaux: 30 millions de francs, répartis entre le Canton et les communes d’Epalinges et de Lausanne.

Laurent Antonoff

Articles en relation

McDo dévoile son projet de 420 places à Epalinges

Fast-food Malgré une pétition hostile et les réticences des autorités, le roi du hamburger soumet à l’enquête publique son restaurant aux Croisettes. Plus...

Levée de boucliers contre l’installation d’un McDo

Epalinges Le projet d’installation d’un restaurant et d’un McDrive le long de la route de Berne a suscité une avalanche d’oppositions. Plus...

L’Etat de Vaud songe à se substituer à McDonald’s

Epalinges L’installation d’un fast-food le long de la route de Berne a du plomb dans l’aile. Le Canton pourrait finalement se résoudre à acheter la parcelle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.