Épesses fête son vin nouveau depuis 20 ans

VinSamedi, la 20e édition de Épesses nouveau en fête se déroulera dans le village de Lavaux. Qui multiplie par 7 sa population ce jour-là

Jean-Daniel Dubois - ici en 2002 - a eu l'idée de la fête des vins nouveaux à Epesses.

Jean-Daniel Dubois - ici en 2002 - a eu l'idée de la fête des vins nouveaux à Epesses. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n’y a pas que le Beaujolais qui célèbre son vin nouveau. Depuis vingt ans, le petit village d’Épesses invite les amateurs de l’appellation à une journée de dégustation. Et le succès est au rendez-vous. Quelque 2500 personnes achètent chaque année un sésame pour goûter les crus proposés par les 26 vignerons dispersés dans le bourg, multipliant par sept sa population ce jour-là.

L’idée de ces minicaves ouvertes est née au sein du comité du Caveau des vignerons d’Épesses en 1999, se souvient Blaise Duboux, président de la Communauté de la vigne et des vins de Lavaux (CVVL). «C’est Jean-Daniel Dubois qui en a parlé le premier. Il fallait trouver une manière d’attirer les gens pour qu’ils viennent voir comment on fait et donner plus de crédibilité à notre travail.»

Ce qui s’appelait alors «L’Épesses nouveau par le train» visait clairement les Suisses alémaniques. Aujourd’hui, ils représentent près de 45% des clients du jour, indique Grégoire Dubois, président de la manifestation. Notamment grâce au partenariat historique avec les CFF et RailAway, qui permet de vivre cette journée à bas prix depuis toute la Suisse (72 fr. le repas, le pot vaudois et la dégustation et 30% de rabais sur le train). «C’est un moyen de garder contact avec cette clientèle. Et puis on fidélise clairement mieux en vendant sur place.»

Pour tirer au mieux profit du paysage, de courts vols en hélicoptère, qui plongent à pic sur le Dézaley (appellation voisine de celle d’Épesses), sont proposés. Grégoire Dubois reconnaît que ce moyen de transport est «limite, plus trop dans l’air du temps. On hésite à continuer… Mais le vignoble est tellement beau depuis en haut! Et c’est vraiment la meilleure façon pour que les gens se rendent compte de la complexité de notre travail.» Blaise Duboux abonde: «En descendant de l’hélico, les gens nous disent que c’est de la folie où on travaille! Ils comprennent aussi mieux l’incidence que cela peut avoir sur les prix…»

La preuve: Épesses nouveau en fête est une «bonne journée de vente». «Ceux qui prennent le temps de discuter avec les gens, de leur expliquer, s’en sortent bien», dit Grégoire Dubois. Les Frères Dubois, dont la cave se trouve à Cully, ont vu leurs ventes passer de 150 bouteilles à près de 600 lorsqu’ils ont amélioré cet accueil. Une belle leçon d’œnotourisme… (24 heures)

Créé: 03.05.2019, 08h18

Infos pratiques

Ce samedi, de 9 h à 17 h
Verre à 25 fr pour la dégustation:
Pack à 80 fr. avec repas, saucisson et pot vaudois

www.epesses-nouveau.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.