L’Espace va empiéter sur les Cartons du Coeur

LausanneLe déménagement de l’institution impactera la structure bénévole qui craint pour son fonctionnement

En cette période de fêtes, les Cartons du Cœur vont avoir beaucoup de denrées à stocker, d'où l'urgence de trouver un nouveau local.

En cette période de fêtes, les Cartons du Cœur vont avoir beaucoup de denrées à stocker, d'où l'urgence de trouver un nouveau local. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est le principe des chaises musicales: à la fin, il manque une chaise. La valse des institutions sociales lausannoises n’échappe pas à la règle. Si la Ville s’est félicitée d’avoir trouvé de nouveaux locaux pour la Soupe populaire, Caritas Vaud et l’Espace (voir notre édition du 9 novembre 2017), c’est une autre structure qui risque de trinquer. Début 2018, l’Espace s’installera en effet à la rue de Genève 52, dans une partie des locaux actuellement occupés par les Cartons du Cœur. L’association les utilise pour entreposer ses denrées mais aussi à des fins logistiques.

«Le site comporte un garage qui nous sert pour l’arrivage des camions deux fois par semaine, mais aussi pour entreposer une partie très importante de nourriture», explique Ellia Meylan, responsable de l’antenne lausannoise. Les travaux d’aménagement prévus vont transformer ce garage en salle d’attente pour les bénéficiaires de l’Espace. La Ville s’est engagée à laisser un passage suffisant pour garantir l’approvisionnement des Cartons du Cœur mais la possibilité de stockage n’existera plus.

«C’est vrai que quelques cartons sont parfois entreposés à cet endroit mais il s’agissait d’un arrangement à bien plaire car nous louons uniquement l’étage du bâtiment aux Cartons du Cœur, précise Oscar Tosato, municipal en charge de la Cohésion sociale. Nous allons collaborer en bonne intelligence avec eux mais ne pouvons pas bloquer des locaux susceptibles d’accueillir une prestation comme l’Espace.» Il s’agit là d’une solution temporaire puisque la structure destinée à l’accueil et à l’orientation des plus démunis doit intégrer le futur immeuble social de Saint-Martin, prévu pour 2020.

C’est désormais les Cartons du Cœur qui se mettent en quête d’un nouveau point de chute. Estimant qu’elle ne pourra plus fonctionner sur le site de la rue de Genève, l’association recherche un nouveau local avec garage ou, au minimum, un lieu de stockage temporaire. Et le temps presse, puisque la masse de produits à entreposer est particulièrement importante pendant les fêtes de fin d’année. (24 heures)

Créé: 28.11.2017, 08h06

Articles en relation

L’Espace accueillera les plus démunis au Flon

Lausanne Avant de rejoindre la rue de Genève puis l’immeuble Saint-Martin, l’institution sera divisée entre Chauderon et la Vigie Plus...

Le déménagement de l’Espace confine au casse-tête

Lausanne Avant d’intégrer le futur immeuble social de Saint-Martin, l’institution devra déménager deux fois. Plus...

La Soupe Populaire, Caritas et l’Espace doivent déménager

Lausanne Les trois institutions sociales doivent quitter leurs locaux respectifs cette année. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...