Passer au contenu principal

Comment les excès d'alcool coulent les nuits lausannoises

Les bagarres se répètent. Faut-il interdire la vente d’alcool en début de soirée dans les petits commerces? Le débat pourrait resurgir au Grand Conseil

Les noctambules se retrouvent à la sortie des boîtes. Dès 4h30, de 100 à 200 fêtards désoeuvrés se rassemblent. C'est un ferment de bagarres.
Les noctambules se retrouvent à la sortie des boîtes. Dès 4h30, de 100 à 200 fêtards désoeuvrés se rassemblent. C'est un ferment de bagarres.
Chris Blaser

Au centre de Lausanne, les week-ends se suivent et se ressemblent. Pentecôte n’a pas fait exception. Dès 4?h?30, la place Bel-Air, déjà occupée par les dealers, devient le point de chute des fêtards. On y trouve ceux qui commencent à sortir des boîtes et d’autres qui ont passé leur nuit alcoolisée dans les parcs et les parkings.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.