Passer au contenu principal

Des experts au chevet des immeubles lausannois

Une commission d’urbanisme et d’architecture supervisera les demandes de permis de construire.

Les ensembles de qualité, comme ici aux Fontenailles, méritent la plus grande attention.
Les ensembles de qualité, comme ici aux Fontenailles, méritent la plus grande attention.
ODILE MEYLAN/A

Le projet figurait depuis des lustres dans le pipeline de la Municipalité de Lausanne. Mais c’est seulement maintenant que l’essai est transformé. La Ville se dotera d’une commission consultative formée de cinq experts pour le traitement des permis de construire, hors concours d’architecture. Elle s’occupera des projets à «fort impact» comme les bâtiments nouveaux, les démolitions-reconstructions et les surélévations d’immeubles, en particulier dans les secteurs de la ville inscrits à l’Inventaire fédéral des sites construits (ISOS).

L’aréopage sera composé de trois architectes, d’un(e) urbaniste et d’un(e) spécialiste de l’histoire du patrimoine. Grégoire Junod mentionne que les associations professionnelles ont été sollicitées pour qu’elles fassent des propositions à la Municipalité. Qui sera choisi et en fonction de quels critères? La Municipalité donnera-t-elle la priorité aux puristes, aux esthètes, aux modernistes ou aux conservateurs? «Nous tenterons de trouver un équilibre», répond le syndic.

Regards extérieurs

Cette commission consultative d’urbanisme et d’architecture (CCUA) aura l’avantage de venir en appui des décisions municipales sur les permis de construire. «Ce sont des regards extérieurs qui nous permettront de mieux étayer nos choix, notamment lors de procédures», explique le syndic. Avec le fort développement démographique de la capitale, les impératifs de densification, de préservation de l’environnement et d’accessibilité des bâtiments aux handicapés, les équations se complexifient.

Bien que consultative, la commission sera considérée comme indépendante de la Municipalité; celle-ci en recrutera les membres en dehors de l’agglomération lausannoise. La profession d’architecte s’impose dans un tel cénacle pour les évidentes questions techniques, mais aussi esthétiques. L’urbanisme y a sa place pour questionner l’intégration des différents projets dans les ensembles bâtis. Enfin, la conservation et le respect du patrimoine doivent y être défendus, dans le fil de la politique du futur plan général d’affectation, qui entend préserver l’âme des quartiers lausannois.

«Prévenir l’arbitraire»

Ce dernier aspect tient à cœur à la Municipalité: «Par le passé, Lausanne n’a pas toujours bien défendu son patrimoine et son histoire, en particulier les ensembles bâtis de qualité», dit encore Grégoire Junod. En outre, l’Inventaire fédéral des sites construits recense depuis quelques années les sites lausannois, ce qui impose une politique de préservation précautionneuse, notamment lors de l’établissement de nouveaux plans de quartier.

À la Société des ingénieurs et des architectes (SIA), le président de la section Vaud, Enrique Zurita, se réjouit de la future commission: «Un tel organisme, qui se penchera sur les mises à l’enquête, a toute son importance. Il fait des remarques documentées et cela prévient l’arbitraire.» La section Vaud a déjà proposé des noms à la Municipalité de Lausanne: «Des personnes d’autres cantons, précise Enrique Zurita. C’est une des conditions pour que la commission ait une vision indépendante.»

De tels cénacles ne sont pas légion en Suisse, seules les grandes villes pouvant les mettre sur pied. «Ils ne sont pas faciles à créer: il faut trouver des membres disponibles et compétents», poursuit le président de la SIA Vaud. Est-ce la raison pour laquelle il a fallu tant de temps à Lausanne pour en créer un? Grégoire Junod avance une autre explication: «Peut-être la Ville a-t-elle eu peur de perdre de ses prérogatives. Mais ce risque ne s’est pas avéré ailleurs en Suisse.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.