Face aux tours, les élus de Prilly n'hésitent plus

UrbanismeLe Conseil communal a largement adopté le plan de quartier Malley-Viaduc. En 2016, il avait soumis une précédente étape du projet à référendum.

Durant la mise à l’enquête, la population a pu utiliser un logiciel présentant les futures tours de Malley. Les gabarits des deux tours de Malley-Viaduc sont au premier plan.

Durant la mise à l’enquête, la population a pu utiliser un logiciel présentant les futures tours de Malley. Les gabarits des deux tours de Malley-Viaduc sont au premier plan. Image: VILLE DE PRILLY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On a passé un cap important», lâche volontiers le syndic de Prilly, Alain Gillièron, au lendemain de la dernière séance du Conseil communal. Lundi soir, le plénum a en effet adopté le plan de quartier Malley-Viaduc, une pièce maîtresse du projet de développement de la friche de Malley. «Nous sommes assez contents et soulagés», ajoute l’édile qui, avant l’amorce des débats, s’est fendu d’un vibrant plaidoyer en faveur du projet.

Au final, les discussions ont été peu nourries et le vote fut net, avec 7 voix contre et une abstention. On peut dire que le Conseil communal de Prilly n’a pas réservé à Malley-Viaduc le même sort qu’au plan de quartier Malley-Gare. Pour rappel, en 2016, ce dernier avait aussi été largement adopté par les élus prillérans, qui avaient néanmoins décidé de le soumettre à un référendum spontané.

S’il échappe à ce scénario, Malley-Viaduc devra toutefois compter avec la fronde de plusieurs riverains. Le Conseil communal s’est prononcé pour la levée de pas moins de 61 oppositions déposées lors de la mise à l’enquête. La voie est donc ouverte aux recours, mais aussi à un éventuel référendum, populaire cette fois. Celui-ci pourrait venir de l’association Avenir Malley, dont l’assemblée générale se tient à la fin du mois.

Le quartier Malley-Viaduc doit accueillir pas moins de 570 habitants et 200 postes de travail. Il sera composé de deux tours, une d’un maximum de 65 m et une de 85 m. Le volume et la hauteur du bâtiment de 65 mètres pourraient toutefois être inférieurs au gabarit prévu. En effet, en l’état, les propriétaires ne peuvent y construire que 7500 m2 de logements, alors que le plan de quartier en permet 11'000 m2.

Des autorisations supplémentaires devront être demandées pour pouvoir implanter autant de logements en bordure des voies CFF, pour des raisons de sécurité en lien avec les convois de matières dangereuses. (24 heures)

Créé: 14.11.2018, 08h14

Articles en relation

Prilly adapte le projet Malley Viaduc

Urbanisme Les riverains maintiennent leur opposition au plan de quartier doté de deux tours, malgré les concessions de la Municipalité. Plus...

Malley dévoile ses deux premières tours

Ouest lausannois Deux projets ont remporté lundi le concours d’architecture visant à dessiner le futur quartier Malley-Gare. Plus...

Deuxième test pour le bouquet de tours de Malley

Urbanisme Après le feu vert au projet Malley-Gare en 2016, Prilly met à l’enquête une nouvelle pièce du quartier, avec deux tours de 85 et 65 m. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.